L’achat d’un vélo électrique se révèle être une très bonne alternative aux transports en commun, au scooter ou encore à la voiture.

Avec la multitude de pistes cyclables au Canada, et particulièrement au Québec, le vélo électrique, ou vélo à assistance électrique (VAE) est le moyen de transport vertueux aussi bien pour votre santé que pour celle de la planète.

Il nécessite moins d’efforts qu’avec un vélo classique, grâce à son moteur nous accompagnant durant l’effort.

Vélos de montagne, vélos de route, vélos urbains, vélos pliables… Il existe une bicyclette pour chaque cycliste, alors c’est le moment de vous y mettre !

Plus dispendieux qu’un vélo traditionnel, le vélo électrique ou VAE représente toutefois un investissement, qu’il est nécessaire de prendre en compte.

En fonction de votre utilisation, de la qualité de celui-ci, de sa puissance et de sa marque, les prix peuvent varier du simple au triple.

Vous aimeriez transformer votre manière de vous déplacer, et vous souhaitez savoir combien coûte un vélo électrique ?

Dans cet article, nous vous expliquons les différents indicateurs à prendre en compte dans le prix d’achat d’un vélo électrique, et quels sont les coûts supplémentaires liés à son utilisation.

Vélo électrique

Le coût d’un vélo électrique en fonction du modèle

Cela va de soi, le prix de ce type de vélo dépend du modèle désiré, que vous souhaitiez investir dans un vélo électrique de montagne, tout-terrain, urbain ou dans un vélo à assistance électrique.

On distingue des fourchettes de prix en fonction de la qualité, du type de motorisation, de l’autonomie et de la performance globale du vélo électrique.

Moins de 1 000$, des modèles de vélos à éviter

Les vélos électriques à moins de $1 000 sont généralement ceux que l’on retrouve en supermarché, dont les performances sont très basiques.

Ces modèles ne sont certainement pas les meilleurs, et on vous conseille toujours de bien réfléchir avant d’investir dans ce type de vélo bon marché.

À ce prix, il est difficile de réunir toutes les bonnes qualités d’un vélo qui dure dans le temps (bonne motorisation, autonomie de batterie, cadre de qualité, etc.).

De plus, on évite l’achat sur des sites internet étrangers, dont la fiabilité n’est pas certifiée, et dont le service après-vente pourrait laisser à désirer, tout comme les conditions de garantie.

En général, ces vélos peu chers ne disposent pas d’une autonomie de batterie optimale, puisque le système électrique peut être usé ou de mauvaise qualité.

Vous l’aurez compris, mieux vaut y mettre le prix et bénéficier d’un appareil performant, couvert par une bonne garantie.

De 1 000 à 1 700$, qualité d’entrée de gamme et faibles promesses

Nous allons être honnêtes avec vous, il y a peu de chance de vous procurer un bon vélo électrique compris dans cette tranche de prix, à moins qu’il ne soit d’occasion.

Et encore, les vélos électriques d’occasion sont très rares, car extrêmement prisés.

Si jamais vous réussissez à en trouver un, pensez bien à vérifier qu’il provient d’un magasin spécialisé, que sa motorisation soit opérée via un moteur Bosch, Yamaha ou encore Shimano, les plus réputés.

Enfin, si le vélo est de marque Moustache, Kalkhoff, Lapierre, Riese & Müller, Trek, VDV, Electra, etc, c’est une fois de plus, un vrai gage de qualité. Sautez sur l’occasion, au sens propre, comme au figuré !

De 1 700 à 2 500$, pour un vélo possédant de très bonnes bases

On commence à arriver dans une tranche de prix intéressante, où les matériaux et modes de fabrication permettent d’avoir un très bon aperçu de ce qu’est de rouler avec un vélo électrique.

À ces prix-là, la marque est fiable et le système de motorisation performant.

Vous pouvez tout à fait trouver des vélos urbains ou de balades neufs, qui vous donneront grande satisfaction.

De 2 500 à 4 000$, le plus de choix de vélos de bonne qualité

C’est dans cette fourchette de prix que l’on trouve le plus de modèles de vélos électriques.

Si jamais votre budget se trouve plutôt dans la catégorie au-dessus, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre ville, vous êtes peut-être éligible à une prime à l’achat pour votre nouveau vélo.

En effet, les municipalités souhaitent promouvoir l’activité physique, et l’utilisation d’e-bikes, pour un transport plus vert.

De plus, les magasins spécialisés peuvent parfois instaurer des facilités de paiement, vous permettant de payer en plusieurs fois.

Que vous soyez à la recherche d’un bon vélo de ville électrique, d’un VTC, d’un VTT ou d’un vélo de randonnée, c’est dans cette tranche que l’on trouve les appareils les mieux conçus.

Vélo électrique

De 4 000 à 6 000$, pour une utilisation fréquente et intensive

C’est ici que l’on trouve des vélos pour toutes les pratiques.

Leurs composés beaucoup plus techniques et haut de gamme permettent d’offrir une endurance unique à votre bolide à deux roues, sur de longues distances.

Leur conception et design sont en général très poussés, c’est notamment le cas pour :

  • le vélo de montagne électrique ;
  • le vélo de route en carbone, léger avec une grande autonomie de la batterie ;
  • le vélo urbain design et intégré ;
  • le vélo cargo avec options dédiées (protection pluie, sacoches, sièges enfants, etc.) ;
  • le fatbike, speed-bike ou speedelec.

Plus de 6 000$

On arrive dans le top du top, la crème de la crème du vélo électrique.

Avec un budget pareil, à vous le vélo ultra performant, dont les technologies innovatrices de pointe vous permettent de conquérir n’importe quel environnement.

La motorisation est connectée et exceptionnelle, vous avez la possibilité d’avoir des programmes de conduite personnalisés, un cadre en carbone léger, différents systèmes de vitesses électroniques, un mode d’assistance, une double-batterie pour une meilleure autonomie, etc.

À ce prix-là, la durée de vie de votre vélo est assurée pour des années.

À noter, c’est avec les vélos à assistance électrique que les prix sont les plus avantageux.

Pourquoi ? Puisqu’ils disposent d’un moteur intelligent qui vous assiste dans le pédalage, l’autonomie de batterie dure bien plus longtemps.

Les coûts liés à l’utilisation d’un vélo électrique

Une fois que vous possédez un vélo électrique, il est important d’avoir en tête que des coûts supplémentaires peuvent apparaître, notamment de maintenance, pour garantir une bonne longévité à votre bicyclette.

Le coût de la batterie

C’est l’élément fondamental de votre vélo, et aussi le plus coûteux. Rassurez-vous, la batterie n’est pas à changer toutes les semaines.

En général, elle dure sur une moyenne de 30 000 km sur 5 ans. On compte environ 800$ pour une batterie neuve de 500 wh (puissance la plus répandue), mais lorsque l’on prend en considération le prix d’un ticket de transport en commun, ou le prix de l’essence, ce sont de vraies économies que vous réalisez sur le long terme !

Celles en lithium-ion sont parmi les meilleures du marché, car elles se déchargent beaucoup moins vite, et vous offrent une bonne autonomie sur un bon nombre de kilomètres.

D’ailleurs, on conseille vivement d’entreposer votre batterie à l’intérieur de votre habitation, ou dans un garage chauffé, durant l’hiver.

En effet, il s’agit d’un élément du vélo extrêmement fragile, que le grand froid pourrait user très rapidement.

Au moment de l’entreposage, assurez-vous bien que la batterie ne soit pas rechargée à 100%, mais entre 30 et 60% de charge.

Pourquoi ? Parce qu’avec une recharge complète, la batterie est trop énergivore, cela peut créer des réactions électriques non désirables à l’intérieur même de la batterie.

Vélo électrique

Les coûts d’entretien

La constitution d’un vélo électrique de ville est sensiblement la même qu’un vélo classique.

Toutefois, les fabricants de modèles électriques sont amenés à changer certaines pièces, de manière à ce qu’elles soient plus durables dans l’utilisation intensive d’un vélo électronique.

Par exemple, on voit de plus en plus de combinaisons de transmission intégrant un moyeu à vitesses et une courroie, dont l’usure est moins marquée que les systèmes de transmission par dérailleur.

Le coût de la main-d’œuvre, des pièces détachées et de l’entretien reste donc sensiblement le même, seule la fréquence de la maintenance est amenée à changer :

  • La puissance du moteur entraîne une usure plus rapide des pignons, de la chaîne et des plateaux. Sur certains modèles, ces éléments sont renforcés pour contrer cet effet.
  • Les freins sont à changer plus régulièrement, car un vélo électrique, allant de fait plus vite, utilise davantage le système de freinage. De même, certains appareils possèdent des freins spécialement conçus pour la bicyclette électrique.
  • La fréquence d’utilisation est d’ordre général, plus élevée que sur un vélo traditionnel. Il faut donc en prendre grand soin.
  • L’environnement de route impacte également l’état général du vélo. On n’utilise pas la même force de pédalage sur une route urbaine, que sur un chemin de forêt ou montagne.

Vélo électrique

Pourquoi investir dans un vélo électrique de grande qualité ?

Comme énoncé plus haut, investir dans un vélo électrique est un budget.

Cependant, il est conseillé de débourser un peu plus cher dans un bon vélo qui durera dans le temps et qui permettra un bon prix de revente au moment où vous souhaiterez vous en séparez.

De plus, acheter un vélo de qualité d’une marque reconnue vous assure un bon service après-vente, notamment dans le changement des pièces « fragiles » comme la batterie ou le système électrique.

Attention, si vous achetez un VAE peu dispendieux, il est probable que la qualité s’amoindrisse au niveau de la conception ou des éléments de base du vélo (fourche, cadre, frein…).

Pensez déjà à la revente au moment de l’achat : cela évitera de perdre de l’argent dans un vélo acheté bon marché, mais dont les éventuelles réparations pourraient revenir à quelques centaines de dollars.

En résumé sur le prix d’un vélo électrique:

  • Le prix d’un vélo électrique dépend de :
    • sa marque ;
    • sa composition et la qualité de ses matériaux ;
    • son niveau d’innovation et de technologie ;
    • l’utilisation que vous souhaitez en faire.
  • Investir dans un vélo de qualité, c’est s’assurer d’un bon service après-vente, d’une grande longévité de votre appareil, et d’un bon prix de revente.
  • L’entretien d’une bicyclette électrique est beaucoup moins dispendieux qu’une voiture ou qu’un deux-roues, même s’il est un peu plus fréquent. L’élément principal qu’est la batterie ne se change que tous les 5 ans et dure jusqu’à 30 000 km.
Auteur

Rédacteur en chef de AchetezLeMeilleur Canada, fan de nouvelles technologies, de bricolage et de cuisine !

Écrire Un Commentaire

Pinterest