Nos 12 conseils pour bien choisir son matelas

par Julien Gosselin

Après plus d’une dizaine d’années avec le même matelas, vous vous rendez compte que celui-ci commence sérieusement à s’affaisser, que certaines odeurs se dégagent et qu’il n’offre plus le même confort qu’avant.

C’est le temps d’investir dans un nouveau matelas ! Vos amis se vantent à quel point ils dorment bien sur leur matelas à ressorts ensachés, à mousse mémoire de forme ou encore en latex, et vous ne savez plus où donner de la tête.

Pas de panique, dans cet article nous vous délivrons les 12 conseils pour bien choisir son matelas, et passer de bonnes nuits réparatrices et confortables.

Matelas

1)  Certifications et normes, indispensables pour un bon choix de matelas

Lorsque nous sommes en quête d’un nouveau matelas, il va de soi de prêter attention aux différentes normes et certifications canadiennes existantes. Elles apportent un vrai gage de qualité, et nous assurent que nos matelas remplissent des critères assez stricts en matière de protection des consommateurs. Parmi elles, on retrouve notamment :

  • CertiPUR : certification garantissant des mousses fabriquées sans appauvrisseurs d’ozone, sans retardateurs de flamme PBDE, TDCPP ou TCEP, sans métaux lourds ni mercure, sans formaldéhyde, sans phtalates et avec de faibles émissions de COV (composés organiques volatils).
  • Greenguard : délivrée par le Conseil de l’ameublement durable, cette certification régule le niveau de polluants émis par un matelas, notamment les COV.
  • EuroLATEX ECO-Standard : créée à l’origine par les Fabricants Européens de Mousse de Latex, cette certification encadre les niveaux de produits dangereux pouvant être contenus dans les mousses en latex (COV, métaux lourds, nitrosamines, pesticides, solvants).

Ces certifications ne sont en rien indispensables lors de votre achat, mais mieux vaut les avoir : elles ne représentent en rien une baisse de qualité, et vous garantissent des nuits sécuritaires, pour vous et votre famille.

2)  Les échelles de choix des marques

En général, on conseille un niveau de fermeté élevé d’un matelas pour les personnes souffrant de mal de dos, ou dont la corpulence est plus élevée, tandis qu’un matelas souple convient davantage pour les personnes plus fines… Ces généralités ne sont pas la règle, et mieux vaut se méfier de ce que suggèrent les marques. Elles ne sont pas malhonnêtes, mais exposent plutôt des situations majoritaires. On ne peut donc que vous recommander de faire votre choix par vous-même, selon vos goûts, préférences et besoins. Vous prenez peu de risque avec les 100 nuits d’essai, ainsi qu’avec la garantie minimum de 10 ans. Foncez !

3)  Acheter un matelas en ligne

Il y a quelques années, nous vous aurions conseillé de plutôt magasiner en direct votre matelas, auprès d’un détaillant. C’est toujours plus facile d’essayer en direct un matelas, et de bénéficier des conseils avisés de vendeurs expérimentés. Cependant, les prix en boutique ont tendance à être beaucoup plus chers, notamment à cause de nombreux intermédiaires à rémunérer entre l’usine et le détaillant. Aujourd’hui, de plus en plus de grandes marques de literie Canadiennes telles que Polysleep, Endy ou encore Douglas, sont spécialisées dans la vente en ligne de matelas. Les avantages sont nombreux : des plateformes interactives et très « user-friendly », des produits de grande qualité disponibles sur une large gamme, un service client très réactif et efficace, de nombreuses garanties en cas d’insatisfaction… Nous voici dans la nouvelle ère du magasinage de matelas, 100% en ligne et offrant une expérience d’utilisation très satisfaisante et professionnelle.

Matelas

4)  S’assurer des garanties et des nuits d’essai

Il est normal d’être un peu frileux lors de votre quête du matelas idéal. Vous avez raison, il s’agit d’un investissement important et se tromper pourrait revenir à passer de mauvaises nuits pendant des années. C’est pourquoi de nombreuses garanties existent pour vous rassurer sur votre choix d’achat. Par exemple, la majorité des marques offre 100 nuits d’essai pour tester votre matelas, et voir s’il est à votre convenance. De plus, on observe une garantie de 10 à 15 ans comme étant la norme sur le marché actuel. Vous ne prenez donc aucun risque sur l’achat de votre matelas, surtout si vous l’achetez en ligne.

5)  Privilégier l’achat local

Bien sûr, ce n’est pas une obligation absolue, disons plutôt une recommandation qui soulève plusieurs aspects bénéfiques. Choisir d’acheter Canadien pour son matelas, c’est s’assurer de bénéficier d’une couverture de livraison optimale. En effet, certaines compagnies états-uniennes ne prennent pas la peine de livrer au Canada, ou imposent des conditions tarifaires plutôt désavantageuses. Ensuite, il s’agit de favoriser l’emploi local, où les employés sont rémunérés justement, et travaillent dans des conditions décentes et respectueuses. Acheter Canadien, c’est également une question environnementale, avec l’utilisation de matériaux locaux et une empreinte carbone liée au transport réduite. Enfin, qui de mieux placé que des compagnies Canadiennes…pour concevoir des lits pour les Canadiens ? Avec leur expertise du climat et des habitudes locales, aucun doute que ce soient les plus à même d’offrir des matelas de qualités supérieures, et totalement pensées en fonction du climat. D’ailleurs, n’hésitez pas à vous référer à notre article sur les meilleures marques de matelas au Canada. Un top Canadien à l’unanimité !

6)  Choisir un matelas hypoallergénique

C’est le critère indispensable pour les personnes allergiques, même si on le conseille à toute personne désirant investir dans un nouveau matelas. Vous aurez l’assurance de dormir sur un matelas sain, respirant et antiacarien. Parmi les meilleurs modèles de matelas hypoallergéniques, on recense le matelas en latex, ainsi que celui à mousse mémoire de forme (ou mousse viscoélastique). Pour ce qui est du matelas, ressorts, il est à proscrire puisque ses couches internes, souvent faites en laine ou fibre, sont le terrain de jeu favori des acariens, squames et autres poils d’animaux. Enfin, afin d’éviter toute prolifération d’allergènes, on vous conseille toujours de garder un taux d’humidité dans votre chambre de moins de 50%, ainsi que d’aérer tous les jours la pièce, au moins 10 minutes. Votre matelas vous dira merci, votre santé aussi !

Matelas

7)  Préférer un matelas offrant une bonne indépendance de couchage

Vous êtes-vous déjà fait réveiller par les mouvements de la personne dormant à vos côtés ? Si oui, c’est que vous dormez probablement sur un matelas offrant une faible indépendance de couchage. Pourtant, c’est tout le confort que l’on recherche dans un matelas : la possibilité de pouvoir bien dormir, sans ressentir les moindres mouvements adjacents. Le meilleur matelas pour l’indépendance de couchage est assurément le modèle en mousse viscoélastique. En épousant parfaitement les contours de votre corps, de manière individuelle et personnalisée, aucun mouvement ne se fait ressentir. Le latex quant à lui, isole moins les mouvements, puisqu’il est plus rebondi et offre un temps de réponse plus rapide. Le matelas à ressorts fait beaucoup de bruit, même si les ressorts ensachés réduisent cet inconvénient.

8)  S’informer sur la constitution du matelas

C’est l’un des éléments les plus importants : le matériau avec lequel votre matelas est conçu. On distingue 3 types de matériau sur le marché :

  • Le matelas ressorts : le plus ancien qui existe. On remarque 3 types de ressorts : biconiques, excentrés et ensachés. Le matelas avec ressorts ensachés est le plus performant de cette catégorie, puisqu’il permet une réduction des transferts de mouvements et du bruit. En effet, chacun des ressorts est emballé individuellement dans un sachet en tissu. Très accessible en termes de prix, le matelas à ressorts offre une longue durée de vie et une bonne aération.

Cependant, il n’est pas vraiment recommandé pour les personnes souffrant de mal de dos, puisque les points de pression ne sont pas bien répartis. De plus, il est très allergène avec ses couches en laine ou en fibre.

  • Le matelas mousse : le plus commun. 3 types de mousse pour ce matelas : polyéther, polyuréthane et à mémoire de forme (ou viscoélastique).
    • La mousse polyéther est un matériau d’entrée de gamme, plutôt réservée pour un couchage d’appoint et occasionnel. Très sensible à l’humidité, il offre un soutien très ferme qui peut sérieusement entraver votre bien-être.
    • La mousse polyuréthane est très commune, et offre un très bon rapport qualité/prix/durabilité. Selon nous, c’est un très bon type de matelas. Pourquoi ? Parce que ce type de mousse possède une large gamme de densité, qui permet un confort et un maintien personnalisés pour chacun, et ce qui la fait durer dans le temps. Ensuite, comme elle est composée de cellules à air ouvertes, la ventilation est optimisée, et la prolifération d’allergènes très limitée.
    • La mousse à mémoire de forme possède de nombreux bénéfices sur la santé, comme la réduction des douleurs cervicales, une meilleure circulation sanguine et un bon alignement de la colonne vertébrale. Pourquoi ? Avec sa haute densité, elle permet un couchage souple et élastique, tout en restant ferme. Et comme elle est thermoréactive (réagit à la chaleur corporelle et à la pression exercée), elle moule parfaitement votre morphologie et annule tous les points de pression, pour un sommeil réparateur et sur mesure, quelle que soit votre position de sommeil. Attention, c’est toutefois un matériau qui est très peu respirant et qui emmagasine la chaleur. Il est donc non recommandé pour les dormeurs ayant tendance à transpirer pendant la nuit, ainsi que ceux dormant souvent sur le ventre. En effet, votre dos se creusera plus facilement, et cela risque de générer de l’inconfort.

Matelas - Latex

  • Le matelas latex : haut de gamme et écologique, le latex est fabriqué à partir de la sève d’hévéa (ou « arbre à caoutchouc »). Lorsque vous faites votre choix d’un matelas, vous avez l’option du latex naturel, ou du latex synthétique. Le latex synthétique a une proportion variable de polyuréthane dans sa composition. Ce matelas possède toutes les qualités du matelas mémoire de forme, sans son inconvénient de la grande captation de chaleur. En effet, il est percé de plusieurs alvéoles ouvertes qui favorisent la ventilation, et réduisent la prolifération d’acariens et de moisissures. Vous dormez alors un matelas bien frais, sain et offrant un soutien ferme, plus que sur certains modèles standards. Enfin, c’est le matelas haut de gamme le plus cher du marché. Un investissement très judicieux si vous êtes intransigeant sur la qualité de votre sommeil.

Matelas

9)  Le niveau de densité du matelas

Le niveau de densité du matelas est un critère déterminant dans votre choix de matelas. Le niveau de densité est exprimé en livres, et se réfère à la masse d’un pied cube d’une couche de mousse mémoire. En général, une couche de mousse à haute densité semblera plus lourde et solide qu’une couche à faible densité. Toutefois, une densité n’est pas nécessairement liée à l’épaisseur de la couche, mais résulte plutôt de la durabilité et du soutien de cette couche. Sachez que la parfaite densité pour chaque dormeur n’est pas une science exacte, c’est quelque chose qu’il vous faudra tester pour vous assurer du confort de votre matelas. Cependant, on pourrait toutefois dégager de grandes tendances :

  • En fonction de l’Indice de Masse Corporelle (IMC) : votre IMC se calcule selon votre taille et votre poids. Vous pouvez facilement le déterminer en ligne.
    • Dormeurs légers – IMC inférieur à 20 : toutes les densités peuvent convenir à ce type de dormeur, en raison de leur poids léger
    • Dormeurs de poids moyen – IMC entre 20 et 30 : les matelas haute densité sont idéaux, car ils offrent le meilleur soutien, durabilité et confort et prix
    • Dormeurs plus lourds – IMC supérieur à 30 : les matelas à haute densité, voire très haute densité sont recommandés : ils fourniront le meilleur soutien sur la longue durée, sans subir d’usure prématurée.
  • Dormeurs sur le ventre : afin de préserver la colonne vertébrale et d’éviter toute cambrure du dos, on conseillera un matelas à haute densité, voire très haute densité. On proscrit par exemple la mousse à mémoire de forme, qui aura tendance à se creuser.
  • Dormeurs sur le dos : cette position de couchage à l’avantage d’avoir une très bonne répartition du poids, toutes les densités sont donc correctes. Toutefois, on privilégie les hautes densités sur les faibles densités, elles offrent un meilleur soutien sur le long terme.
  • Dormeurs sur le côté : le confort du matelas mémoire de forme est celui que nous préférons, puisqu’il annule les points de pression au niveau des épaules et des hanches, l’endroit où le matelas aura le plus tendance à se creuser.
  • Dormeurs souffrant de maux de dos ou douleurs lombaires et cervicales : on privilégie les matelas à haute densité, qui donnent un très bon maintien et un soutien inégalé.
  • Dormeurs ayant souvent chaud la nuit : les matelas à faible densité sont les plus respirants, mais aussi les moins efficaces en termes de soutien. Les mousses à haute densité, comme la mémoire de forme, gardent beaucoup la chaleur, et ne sont donc pas idéales pour les dormeurs qui transpirent. Cependant, de nombreuses innovations comme des gels thermorégulateurs sont disponibles pour cette mousse, et prodiguent une meilleure ventilation sur ce type de matelas.
  • Dormeurs ayant un bon budget : on recommandera toujours une mousse à haute densité pour les personnes souhaitant investir dans un très bon matelas. Elles disposent d’une meilleure qualité, et d’un confort optimal.

Matelas

10)  La ventilation du matelas

Certains matelas sont bien mieux aérés que d’autres, et vous permettent de rester au frais toute la nuit. On parle principalement du matelas en latex, dont la technologie alvéolaire est d’une excellente qualité, et du matelas à ressorts. Si vous souhaitez vous tourner vers un matelas à mémoire de forme, on vous rappelle qu’il est très peu respirant. Toutefois, différentes technologies régulatrices de chaleur comme des gels existent, et vous permettent de passer des nuits de bonne qualité, entre fraîcheur, soutien et confort. Vous pouvez aussi opter pour un matelas avec une couche supérieure de mousse avec cellules d’air ouvertes, ou pour une housse respirante, celles-ci font très bien l’affaire.

11)  Le prix

On trouve toutes les gammes de prix sur le Web, avec des matelas d’entrée de gamme partant de $300, jusqu’à des modèles hauts de gamme à plus de $1000. Selon nous, le prix va surtout déterminer la qualité des matériaux utilisés, la grandeur, le confort procuré, ainsi que le niveau de fermeté d’un matelas. On comprend que tout le monde n’a pas les moyens de dépenser une fortune, et vous serez surpris de la qualité des modèles de matelas à petit budget ! Ceux-ci sont parfois aussi compétitifs que ceux de grandes marques ! De plus, gardez en tête qu’un matelas magasiné en ligne vous reviendra moins cher que chez un détaillant.

12)  Ne pas négliger le reste de la literie

Même si le matelas reste un élément central de votre sommeil, il ne faut néanmoins pas négliger le reste de votre literie, comme les oreillers, le sommier, les draps, la couette… Par exemple, un sommier de qualité va considérablement rallonger la durée de vie de votre matelas. N’hésitez donc pas à privilégier un fabricant proposant tous les accessoires dédiés au sommeil. Vous gagnerez beaucoup de temps avec le service client, et vous serez assuré de la qualité.

Parmi les différents types de matelas, il est parfois difficile de faire son choix. Entre la fermeté du matelas, sa densité, son prix, ses matériaux… Cela représente un vrai investissement, et l’on souhaiterait éviter de se tromper. Pas de panique, gardez bien ces 12 conseils en tête lors de l’achat d’un matelas, et nous sommes certains que vous trouverez celui qui vous fera faire de beaux rêves.

À LIRE AUSSI

Ajouter un commentaire