Moelleux, mi-ferme, ferme ou extra-ferme : comment choisir la fermeté de son matelas ?

par &
Coté Matelas Hush

Le choix d’un matelas se fait selon plusieurs critères, et l’un des plus délicats à choisir est parfois le degré de fermeté : moelleux, extra-moelleux, mi-ferme, ferme ou extra-ferme ?

Même si c’est aussi relatif au type de matériau et de matelas, comme ceux à ressorts, en mousse mémoire ou encore en latex, le degré de fermeté, qui en fait le taux de densité, sera variable selon les modèles.

Ainsi, vous pouvez avoir choisi la marque de votre nouveau matelas, la taille, le modèle spécifique, mais il vous faut alors choisir la fermeté, souvent indiquée par un chiffre sur l’échelle de densité, qui va de 1 à 10.

Vous vous demandez alors : comment choisir la fermeté de mon matelas ? À quoi correspondent les différents degrés de densité ?

Faut-il choisir en fonction du poids et de la corpulence, ou de la position de sommeil?

Qu’est-ce qui est recommandé pour ceux qui ont des douleurs cervicales ou lombaires ?

Quel est le meilleur matelas pour dormir à deux, quelle fermeté pour une indépendance de couchage idéale ?

Est-ce que le matelas mi-ferme est un bon choix pour les dormeurs sur le dos ?

Car si l’ancienne croyance prône toujours un bon matelas bien ferme, qui est généralement le choix majoritaire, l’évolution des technologies modernes et des matériaux, ainsi que du savoir-faire et de l’innovation en literie offre aujourd’hui des matelas moelleux de très bonne qualité avec des bienfaits indéniables dans certaines situations et pour certaines personnes.

Nous allons essayer ici de déchiffrer la fameuse échelle de fermeté pour mieux comprendre à quoi correspondent les différents niveaux de densité d’un matelas, pour vous aider à faire le meilleur choix pour vos besoins.

 

En résumé

La fermeté d’un matelas est un débat très nuancé par l’appréciation de chacun, on peut noter quelques lignes directrices pour le choix :

  • Choisir par poids: plus la personne pèse lourd, plus il faudra un matelas ferme pour assurer un bon soutien
  • Choisir par position de sommeil: les dormeurs latéraux puis sur le dos se situeront d’extra-moelleux à mi-ferme, et les dormeurs sur le dos et sur le ventre de ferme à extra-ferme.
  • Choisir par préférence personnelle : Certaines personnes préfèrent la sensation enveloppante d’un matelas dans lequel on s’enfonce un peu, d’autres ne jurent que par le matelas extra-ferme.
  • Considérer les matériaux : Un même degré de fermeté aura une sensation différente sur un matelas en latex naturel ou un matelas à ressorts.

 

Ferme VS moelleux

Même si l’échelle de fermeté jouera dans les nuances, avec les matelas mi- fermes au milieu, examinons d’abord les deux variantes avec leurs avantages et inconvénients en termes de literie, couchage et sommeil.

1 – Le matelas ferme

Le matelas ferme est donc un matelas à haute densité, plutôt dur au toucher, dans lequel on ne s’enfonce pas facilement : c’est souvent le cas des matelas ressorts traditionnels.

Avantages du matelas ferme : ce type de matelas soutien le corps de manière uniforme, l’empêchant de s’enfoncer, et répartissant les points de pression plus sur les os que sur les muscles, ce qui en fait un meilleur soutien pour la colonne vertébrale, souvent recommandé pour les personnes avec des maux de dos.

Inconvénients du matelas ferme : la fermeté peut gêner certains dormeurs, notamment ceux qui dorment sur le côté, mais aussi ceux qui ont des problèmes de douleurs corporelles, de l’arthrite ou des douleurs articulaires par exemple, car un matelas trop ferme pourra créer des douleurs en provoquant des points de compression.

2 – Le matelas souple ou moelleux

De l’autre côté du spectre de nos deux variantes, le matelas moelleux est donc beaucoup plus souple au toucher, et on s’y enfonce beaucoup plus facilement : on le retrouve aujourd’hui nuancé grâce à des matériaux haute qualité comme le latex, ou encore la mousse polyuréthane, capables d’offrir des matelas souples, mais avec un bon soutien.

Avantages du matelas moelleux : Moins raide sur les os et les articulations, le matelas moelleux épouse mieux la morphologie du dormeur, particulièrement dans les matelas à mousse mémoire, particulièrement pour les dormeurs latéraux, car il répartit mieux les points de pression, et surtout chez les dormeurs plus légers, comme les enfants.

Inconvénients du matelas moelleux : Les dormeurs plus lourds auront tendance à s’y enfoncer, et ceux qui dorment sur le dos pourront le trouver inconfortable car il ne soutient pas assez la colonne vertébrale. De plus, le matelas moelleux a généralement une durée de vie inférieure aux extra-fermes, et l’indépendance de couchage n’est pas la meilleure, même si les nouvelles technologies améliorent cet aspect.

Cependant, il est difficile de généraliser sur ces deux simples variables, car selon le type de matelas, mais aussi selon le type de dormeur, il y a beaucoup de nuances entre les deux.

C’est pourquoi il existe autant d’entre deux entre le ferme et le moelleux, et que ce n’est plus vraiment une bataille binaire entre deux camps noirs et blancs, mais une recherche d’équilibre et de nuances adaptées aux besoins de chacun.

Silk and Snow matelas hybride

Ferme et moelleux, : une complémentarité et un équilibre ?

Est-ce réellement un débat entre les dormeurs ? En grande majorité en France, en Europe mais aussi en Amérique du Nord, les gens préfèrent des matelas fermes, où l’on ne s’enfonce pas.

Cependant, les moelleux ont aussi leurs avantages – et pas qu’en pâtisserie – puisque leurs mérites sont souvent vantés pour des raisons de santé, notamment avec la mousse mémoire ou le latex, des matériaux plus doux, respirants et mous qui s’adaptent mieux au corps, et évitent parfois les points de pression ou compression au niveau de certaines parties du corps.

En réalité, le débat n’est donc pas entre deux camps séparés, et il existe des nuances entre ferme et moelleux, et il faut notamment mentionner l’importance du soutien : idéalement, on veut que le corps soit bien soutenu, donc un matelas assez ferme, mais on veut aussi un niveau de confort optimal avec un peu de moelleux pour épouser un minimum la forme du corps.

C’est donc le bon équilibre entre les deux qu’on recherche aujourd’hui, notamment grâce aux nouvelles fabrications de matelas qui repoussent les limites en offrant des mêmes modèles déclinés dans plusieurs degrés de fermeté, en quête du sommeil réparateur et confort optimal.

C’est pourquoi il existe aujourd’hui une échelle de densité.

 

L’échelle de densité : plusieurs degrés d’extra-moelleux à extra-ferme

La densité d’un matelas est calculée avec le rapport entre le poids réparti par pieds cube dans une couche de mousse : plus elle est élevée, plus le matelas est ferme.

Graduée de 1 à 10, allant du plus souple au plus ferme, l’échelle de densité est aujourd’hui utilisée par la plupart des vendeurs, marques et acteurs de l’industrie de la literie pour indiquer le degré de fermeté d’un matelas.

Cette échelle permet ainsi de décrire les différents niveaux de fermeté, avec chaque nuance, et on peut aujourd’hui attribuer des recommandations pour chaque niveau, en fonction du poids et de la position de sommeil du dormeur, qui sont les deux critères principaux.

Échelle de fermeté / densité Fermeté de matelas Poids du dormeur Position de sommeil
1 Extrêmement moelleux Peu recommandé, appoint ou jeunes enfants
2 Extra moelleux Moins de 110 lbs / 50 kg Dormeurs sur le côté
3 Moelleux Moins de 130 lbs / 60 kg Dormeurs sur le côté
4 Mi-moelleux Moins de 220 lbs / 100 kg (côté)
Moins de 130 lbs / 60 kg (dos)
Dormeurs sur le dos et côté
5 Équilibré / moyen Entre 130 et 220 lbs / 60 et 100 kg Dormeurs sur le dos et côté
6 Mi-ferme Entre 130 et 220 lbs /60 et 100 kg (dos)

Plus de 220 lbs / 100 kg (côté)

Dormeurs sur le dos et côté
7 Ferme Plus de 150 lbs (dos et ventre)

Plus de 220 lbs / 100 kg (côté)

Dormeurs sur le ventre, dos et côté
8-9 Extra-ferme Plus de 220 lbs / 100 kg Dormeurs sur le dos et ventre
10 Extrêmement ferme Peu recommandé

 

Attention : Il faut garder en tête que cette échelle est là pour donner un ordre d’idée par rapport au poids et à la position des dormeurs, mais que d’autres facteurs peuvent intervenir, comme la qualité mais aussi le type de matelas, notamment les différents types de mousses, ou encore les autres éléments de soutien comme le genre de sommier, la base et taille de lit – on s’enfoncera plus facilement dans un grand lit avec un matelas moelleux – qui peuvent influer sur la fermeté et sensation.

Enfin, il ne faut pas oublier qu’il y a aussi une question de préférence personnelle, et que tous les dormeurs n’ont pas la même définition et appréciation de la fermeté du matelas pour passer une bonne nuit de sommeil !

 

La différence entre les types de matelas

Même si on peut plus ou moins généraliser les niveaux de fermeté grâce à cette échelle, les différentes compositions et les assemblages variés de styles de matelas auront aussi une influence sur la fermeté, qu’il faudra prendre en compte.

En bref, la sensation d’un matelas mi- ferme niveau 6 sera différente si on parle d’un matelas avec ressorts ensachés par exemple, ou d’un matelas en mousse polyuréthane d’un bon rapport qualité-prix, ou encore d’un haut de gamme comme un matelas latex naturel, qui ne réagira pas de la même manière, surtout sur le long terme.

On peut aussi mentionner le matelas hybride, qui cherche souvent à trouver le degré « équilibré », entre mi-ferme et mi-moelleux, en mélangeant les matériaux et techniques.

Rajouter un surmatelas : le surmatelas est en quelque sorte une couche de mousse supplémentaire que l’on va rajouter sur un matelas : cela peut parfois être très utile pour améliorer le confort, obtenir un soutien ferme ou bien plus de moelleux sur un matelas extra-ferme, selon le type de surmatelas. Une option d’ajustement à considérer.

Pour en savoir plus sur les différents types de matelas, consultez notre article sur le sujet.

Silk and Snow matelas hybride

Choisir la fermeté en fonction du poids, de la position et de la préférence

Pour résumer un peu, même si la fermeté peut aussi varier fonction de la qualité et du type de matelas, comme la mousse mémoire de forme et ses propriétés viscoélastiques, souvent supérieure en confort à de la mousse polyuréthane d’entrée de gamme, votre choix de fermeté devrait se faire en fonction de trois critères personnels.

1 – Le poids du dormeur

Comme on l’a vu dans les échelles de densité, le poids du dormeur est forcément un paramètre à prendre en compte lorsqu’on choisit la fermeté.

Ainsi en règle générale, plus le poids de la personne est élevé, plus il faudra logiquement un niveau de fermeté plus élevé pour soutenir correctement le corps, et il faudra éviter au contraire un matelas trop dur et trop ferme pour une personne plus légère, qui pourrait ressentir des douleurs et dormir avec un mauvais alignement de la colonne par exemple.

2 – La position du dormeur

Ce n’est pas que le poids, mais c’est aussi la manière dont on dort. Un dormeur sur le côté, pour garder un bon alignement de la colonne vertébrale et des cervicales, aura besoin d’un matelas plus moelleux qui envelopper mieux le corps, contrairement à un dormeur sur le ventre qui aura au contraire besoin d’un matelas assez ferme pour ne pas être cambré en arrière.

3 – La préférence personnelle

Enfin, tout en tenant compte des paramètres physiques du poids et de la position de sommeil, il faut aussi tenir compte des préférences de chacun pour son bien-être : certaines personnes apprécient un matelas où on s’enfonce un peu plus, faisant un effet de nid douillet, alors que d’autres préfèrent un matelas bien ferme.

 

Choisir un matelas : plus que le degré de fermeté

Même si comme nous l’avons vu, le niveau de densité et la fermeté d’un matelas sont très importants dans le choix d’un matelas, comme la ventilation, le côté hypoallergénique et anti-acariens, la composition de la mousse ou encore les normes, certifications ou la garantie et période d’essai.

Pour aller plus loin dans vos recherches et affiner votre choix, vous pouvez regarder notre liste de 12 conseils pour bien choisir son matelas, et notre sélection des meilleurs matelas du moment.

À LIRE AUSSI

Ajouter un commentaire