Comment fonctionne un robot culinaire?

par Véronique Raymond

Robot ménager, robot culinaire, robot multifonction, ou encore robot de cuisine… toutes ces appellations désignent un même type de machine qui rend la vie dans la cuisine bien plus simple.

Vous êtes intéressé(e) par ce type d’appareil mais vous vous demandez comment il marche? Ou bien, vous possédez une de ces machines, mais vous désirez en savoir plus?

Dans tous les cas, il est tout à fait légitime de se demander comment fonctionne cet appareil électroménager très pratique.

C’est justement ce que nous allons voir ici! Alors, sans plus tarder, penchons-nous en détail sur le fonctionnement d’un robot culinaire.

Robot culinaire

L’installation

Partons de la base : le robot de cuisine est un appareil électrique et, sauf exception, il doit être raccordé à une prise de courant.

Sauf pour les modèles les plus compacts, considérez que cet appareil ménager prend plus de place qu’une cafetière.

Ces deux machines partagent plusieurs contraintes en ce qui concerne l’installation, les deux principales étant de pouvoir disposer d’une alimentation électrique et de lui trouver une place sur le plan de travail!

Une fois que vous avez trouvé une place pour votre robot, connectez-le à la prise de courant, et il est prêt à être utilisé.

Comme c’est un appareil qui prend une certaine place, et qu’il sert généralement moins souvent qu’une cafetière, plusieurs personnes le remisent lorsqu’ils ne s’en servent pas.

 

Le verrouillage

C’est arrivé à plus d’une personne qui vient d’acquérir un robot de cuisine : l’appareil trône fièrement sur le plan de travail, prêt à servir… mais aucun bouton ne fonctionne!

Pas de panique : très souvent, c’est parce que le système de verrouillage n’est pas bien enclenché.

En effet, la plupart des modèles disposent de ce genre de système, qui permet d’assurer la sécurité des utilisateurs.

Dans ce cas, tant que le robot de cuisine n’est pas bien verrouillé, il ne fonctionnera pas, afin d’éviter tout risque d’accident.

Par exemple, vous devez vous assurer que le couvercle est parfaitement fermé (un « clic » vous le confirme alors) avant de pouvoir utiliser l’appareil. C’est simplement une habitude à prendre.

 

Le moteur

Le fonctionnement de tous les robots culinaires repose sur le même principe : il s’agit d’un bloc moteur sur lequel est posé un récipient assez large et fermé.

Le bloc moteur entraîne la rotation à très grande vitesse d’une tige centrale, introduite dans le récipient via un trou situé sur la partie inférieure.

Sur la tige, il est possible de placer divers éléments, comme une lame ou un disque, généralement en acier inoxydable.

Entraîné par la tige, l’élément placé tourne alors à haute vitesse durant le fonctionnement de l’appareil, ce qui permet alors de râper, trancher ou hacher les aliments, selon l’élément choisi.

Un moteur puissant, même s’il n’est pas le seul critère à considérer, donnera donc en général de meilleurs résultats.

Plusieurs robots proposent plusieurs vitesses, ce qui change le résultat obtenu, notamment selon qu’on désire un aliment haché ou en purée.

Certains modèles offrent également une fonction d’impulsion qui permet de contrôler le moteur manuellement : celui-ci fonctionnera alors tant que le bouton est appuyé.

C’est principalement utile pour obtenir un meilleur contrôle sur la préparation.

Mais qui dit moteur dit bruit : ne vous attendez pas à un appareil silencieux! Autant le savoir dès le départ : vous constaterez que le robot culinaire est un des appareils ménagers les plus bruyants de votre demeure, même si certains fabricants font des efforts à ce niveau.

 

Les robots aussi ont leur personnalité

Le robot multifonction tel qu’on le désigne habituellement peut faire beaucoup de choses… mais il ne peut pas tout faire!

En effet, son fonctionnement spécifique le distingue de deux autres appareils électroménagers assez proches : le mixeur et le robot pâtissier.

Le robot culinaire sera avant tout destiné à traiter les aliments solides, des noix aux crudités en passant par les fruits et les viandes, pour les préparer selon différentes formes.

Le récipient est généralement en plastique transparent afin de mieux surveiller l’évolution de la préparation. Ce récipient est muni d’un couvercle afin d’éviter toute projection.

Les mixeurs sont proches des robots culinaires dans le sens où ils consistent en un récipient posé sur un bloc moteur, également muni d’un couvercle.

Par contre, le récipient est beaucoup plus haut et muni d’un bec verseur, et la lame est spécifiquement dédiée au mixage.

Ces machines sont bien adaptées pour obtenir des préparations liquides comme les smoothies, les soupes ou les jus de fruits.

Le robot pâtissier, quand à lui, existe sous plusieurs formes, mais généralement il sera pourvu d’éléments mélangeurs destinés à brasser la préparation par le haut, et à une vitesse bien moins élevée que ce qu’on trouve avec un mixeur ou un robot culinaire.

D’ailleurs, plusieurs modèles n’ont pas de couvercle, ce qui permet de garder un œil sur la préparation, le récipient étant souvent en acier inoxydable plutôt qu’en plastique.

Le robot pâtissier dispose également d’une fonction de pétrissage et dispose généralement pour ce faire d’un crochet pétrisseur.

C’est donc le bon choix pour préparer de la pâte à pain, de la pâte brisée, ou toute autre préparation pâtissière.

Enfin, notons qu’il existe un autre type de robot assez proche : les robots cuiseurs.

Très performants, ceux-ci poussent le concept de multifonction à un autre niveau puisqu’ils permettent, notamment, de chauffer les préparations.

Leur prix est à l’avenant de leurs performances et de leurs possibilités, et il s’agit d’appareils ménagers particulièrement dispendieux.

Les diverses fonctions d’un robot culinaire

Comme tout, sur le robot de cuisine, est activé par la rotation de la tige, c’est l’élément qu’on place sur celle-ci qui conditionne les différentes fonctions proposées.

Ces éléments permettront d’obtenir différents résultats selon la forme finale souhaitée pour la préparation.

Prenons le cas des pommes de terre : grâce à un robot de cuisine, vous pourrez les râper (pour en faire des galettes notamment), en faire de la purée, les couper en fines tranches (voire en faire des chips si elles sont coupées assez fines) … et plus encore, le tout sans effort!

Généralement, la lame la plus utilisée est la lame en S. Celle-ci est placée au fond du récipient, à la base de la tige.

Le mouvement rapide de la lame effectuera alors un déchiquetage ou un hachage très efficace des aliments placés dans le récipient.

Grâce au mouvement de brassage et à la gravité, les éléments solides restants vont sans cesse tomber au fond, ce qui au final offrira une préparation homogène. Pour un résultat optimal, la lame est le plus près du fond que possible, afin d’éviter toute perte.

C’est d’ailleurs un critère de choix pour évaluer la qualité d’un robot, car chez certains modèles de moins bonne qualité, une petite quantité d’aliment non haché reste sous la lame.

Cette méthode permet principalement de mixer une préparation, pour obtenir des trempettes, des sauces, des purées, etc.

La lame en S peut également servir de hachoir, ce qui permet d’obtenir de la viande hachée notamment, mais aussi d’obtenir d’intéressantes préparations à base de noix, comme du beurre de noix, par exemple.

Robot culinaire

Certains robots sont parfois livrés avec des lames en S de plusieurs types afin de permettre une plus grande variété de préparations.

La plus grande variété de fonctions est offerte par les disques, qui se placent en haut de la tige, au niveau de la partie supérieure du récipient.

Dans ce cas, les ingrédients ne sont pas placés directement dans le récipient : il faut alors utiliser le tube d’alimentation du robot de cuisine.

 

Le tube d’alimentation

Les aliments à traiter peuvent être placés dans l’appareil soit directement dans le bol, soit au fur et à mesure, via une goulotte, ou tube d’alimentation.

Dans ce cas, l’opération de tranchage se fera progressivement, grâce au disque placé en haut du récipient.

Un poussoir est généralement présent, que l’utilisateur peut insérer progressivement dans le tube d’alimentation, afin d’appuyer sur les aliments qui y sont présents et ainsi leur permettre de bien entrer en contact avec la lame.

Sur certains modèles, le tube d’alimentation est plus large, et il comprend une goulotte plus petite en son centre : les deux sont alors utilisables, avec chacun un pressoir adapté, ce qui de placer une plus grande variété d’aliments dans le robot. Certains modèles disposent même d’un troisième format de goulotte.

 

Des disques versatiles

La plupart des robots culinaires sont munies d’une variété de disques. Ceux-ci sont généralement des disques réversibles, ce qui permet de multiplier les fonctionnalités offertes.

C’est notamment l’idéal pour présenter vos crudités sous une grande variété de formes.

Parmi les fonctions les plus fréquentes, on trouve une râpe (parfaite pour le fromage râpé ou les carottes râpées), et une mandoline, qui procure une fonction de tranchage en fines lamelles.

Ces disques représentent un atout majeur d’un robot culinaire, car non seulement ils permettent un sérieux gain de temps par rapport au même résultat obtenu manuellement, mais de plus, vous avez l’assurance d’obtenir un résultat régulier.

Par exemple, pour les aliments tranchés, vous obtiendrez des tranches de même taille, en un instant.

 

Un appareil à respecter

Même si les robots culinaires sont des super-héros de la cuisine avec leurs moteurs puissants, ils ne sont pas pour autant indestructibles!

Une attention est également à porter au nettoyage. Si certaines parties d’un robot de cuisine peuvent parfois passer au lave-vaisselle, ce n’est pas toujours le cas.

Et gardez à l’esprit qu’il est important de ne jamais immerger le bloc moteur, et de simplement le nettoyer, si nécessaire, à l’aide d’une éponge humide.

Dans tous les cas, il est fortement recommandé de bien lire le mode d’emploi de votre robot de cuisine et de respecter les indications, afin d’assurer un fonctionnement optimal et de lui garantir une bonne durée de vie.

 

Pour aller encore plus loin…

Outre les fonctions déjà évoquées, des robots plus perfectionnés peuvent offrir encore davantage de possibilités. Deux éléments sont alors déterminants : l’ajustement de la vitesse et les accessoires fournis.

Si vous êtes prêt(e) à vous équiper, alors consultez dès maintenant notre  guide dédié! N’hésitez pas à franchir le pas si vous n’êtes pas encore équipé(e) : un robot culinaire est une machine très utile qui vous permettra d’économiser du temps et de l’énergie en cuisine. Bon magasinage!

À LIRE AUSSI

Ajouter un commentaire