Avec ses journées froides et courtes, un soleil qui se fait désirer et un moral dans les chaussettes, l’hiver est redouté par beaucoup.

Le manque de lumière naturelle influant directement sur notre moral et notre sommeil, il est primordial de pallier cette déficience.

La luminothérapie s’offre alors à nous comme la parfaite alternative à la lumière naturelle du Soleil, en rechargeant nos batteries et améliorant notre bien-être durant l’hiver.

Autrefois pratiquée en cabinet, elle se démocratise et il est tout à fait possible d’effectuer des séances dans le confort de sa maison.

La luminothérapie vous a toujours intrigué, mais vous aimeriez en savoir un peu plus sur son fonctionnement ? Vous redoutez la dépression saisonnière, et vous souhaitez savoir comment fonctionne la luminothérapie ?

Dans cet article, nous faisons le point sur cette pratique, ainsi que ses bienfaits sur la santé.

Luminothérapie

La luminothérapie, comment ça fonctionne ?

La luminothérapie est considérée comme une médecine douce, et consiste à s’exposer régulièrement, une demi-heure par jour à une lumière blanche, imitant la lumière naturelle du soleil.

Cette lumière dite « à large spectre » est indispensable durant l’hiver, puisque nous en sommes tous en déficience.

Pourquoi ? Comme les journées sont raccourcies et beaucoup moins ensoleillées, nous sommes beaucoup moins exposés à ses effets positifs sur la santé, notamment la vitamine D et la production de sérotonine.

Mais pourquoi cette lumière blanche est-elle si spéciale ?

En pénétrant par nos yeux ouverts, la lumière blanche régule les rythmes circadiens (appelés aussi endogènes) gérés par notre horloge biologique interne.

Ce sont ces rythmes qui, échelonnés sur 24h, sont responsables des cycles de notre sommeil, de notre éveil, de nos repas, des variations de la température corporelle, des taux d’hormones, etc.

Comme certains de ces rythmes ne durent pas tout à fait 24h, ceux-ci se fient alors aux facteurs environnementaux externes, dont la lumière du jour. Cette lumière provenant du soleil régule donc constamment notre horloge interne.

Luminothérapie

Or, en hiver, comme la lumière du soleil se fait beaucoup plus rare qu’au printemps ou en été, nos rythmes se retrouvent désynchronisés par rapport au jour et à la nuit.

C’est pourquoi on se retrouve à sécréter l’hormone du sommeil (mélatonine) le jour, plutôt que le soir.

Nous expérimentons davantage des troubles du sommeil, et avons tendance à somnoler durant la journée, principalement à cause des signaux trompeurs envoyés à notre horloge interne.

C’est là qu’intervient la lumière de luminothérapie : en s’exposant plusieurs dizaines de minutes chaque jour en hiver, on synchronise de nouveau notre horloge interne, en la remettant « à l’heure » grâce à cette lumière artificielle.

On peut pratiquer la luminothérapie aussi bien en cabinet spécialisé, avec des machines professionnelles, que chez soi, à l’aide de lampes de luminothérapie, en vente libre aux particuliers.

Ces lampes sont très faciles à se procurer, et vous offrent une expérience immersive complète, comme si vous étiez chez un professionnel.

Vous en avez pour tous les prix, avec diverses fonctionnalités.

N’hésitez pas à consulter notre guide d’achat consacré aux meilleures lampes de luminothérapie au Canada, pour vous faire une idée !

Quels sont les bienfaits de la luminothérapie ?

La luminothérapie contre la dépression saisonnière

Comme énoncé plus haut, la lumière blanche émise par la lampe de luminothérapie permet de réguler les insomnies et les perturbations du sommeil pouvant survenir durant l’hiver, en ajustant l’horloge interne et la sécrétion de mélatonine.

Cependant, cette médecine douce est également très efficace pour combattre la dépression saisonnière et le moral en berne, provoqués par le manque de clarté extérieure.

En 2018, on recensait dans les pays nordiques comme le Canada environ 20 % de la population présentant des symptômes de déprime saisonnière, aussi surnommée blues hivernal.

Toutefois, pour 2 à 3 % de la population canadienne, cette déprime se présente sous une forme plus accentuée : la dépression saisonnière ou trouble affectif saisonnier. Mais ce n’est pas une fatalité !

En traversant l’œil, la lumière blanche de la luminothérapie se transforme en signaux électriques qui, une fois envoyés au cerveau, agissent sur des neurotransmetteurs et les stimulent.

L’un d’entre eux, très connu, est la sérotonine, aussi appelée « hormone du bonheur ».

Elle agit sur la production de mélanine et régularise l’humeur.

La lumière blanche a donc le pouvoir de vous faire mieux dormir, et de vous mettre de bonne humeur !

Pour ceux qui n’arrivent pas à se lever le matin, sachez qu’il existe également des réveille-matin appelés « simulateur d’aube », qui reproduisent le lever du soleil dans votre chambre.

La lumière émise par l’appareil ne sera pas aussi efficace qu’avec la luminothérapie, mais c’est nettement plus agréable de se faire réveiller par une belle lumière matinale, plutôt que par un cri strident d’alarme, non ?

Les personnes travaillant en usine ou ayant un travail de nuit sont peu exposées à la lumière du jour.

La luminothérapie peut donc leur faire le plus grand bien pour regagner en énergie, tant physique que psychologique.

La luminothérapie contre l’acné et pour booster les cellules

En nous exposant à la lumière de luminothérapie (que l’on appelle aussi « photothérapie »), on bénéficie d’un vrai boost au niveau de nos cellules, avec un système immunitaire qui se retrouve fortifié et résistant aux virus et microbes caractéristiques de l’hiver.

C’est donc une pratique idéale à incorporer à votre routine de soin du visage.

Luminothérapie

Pour les personnes souffrantes d’acné inflammatoire (des boutons rouges et enflés), la lumière blanche est elle aussi, très efficace puisqu’elle vient réduire l’inflammation et agir sur les bactéries responsables de l’apparition de ces boutons.

Si vous souffrez plus d’acné rétentionnelle (comédons et points noirs ou blancs), la luminothérapie ne sera pas aussi efficace, mieux vaut alors se tourner vers des soins du visage plus spécifiques, comme des exfoliants et gommages.

Pour les personnes en quête d’une solution de rajeunissement et d’un grain de peau lissé, là encore la lumière blanche fait son effet, en pénétrant les couches profondes de l’épiderme, et en régénérant les cellules.

Les rides ne disparaissent pas, mais votre production de collagène et votre microcirculation sont améliorées, et votre peau retrouve un magnifique éclat.

La luminothérapie pour combattre la dépression chez les personnes âgées, et le baby blues

En améliorant la qualité de sommeil des personnes âgées, la luminothérapie est une excellente alternative aux prescriptions médicamenteuses souvent données pour combattre l’anxiété et la dépression survenant dans cette tranche de la population.

Mieux reposées et apaisées, elles sont alors plus à même de prendre part à des activités ludiques et créatives. Un cercle vertueux qui fait du bien !

Luminothérapie

Concernant la dépression post-partum, on compte environ 10 à 20% de personnes souffrant de ce syndrome dans les 6 premiers mois suivant l’accouchement.

Un véritable problème de santé publique, qui peut être atténué par des séances de luminothérapie.

Comme les signes de dépression commencent à apparaître non pas après l’arrivée du bébé, mais bien à partir du 3e trimestre, il est primordial de débuter la luminothérapie à ce moment-là.

Ne vous inquiétez pas, il est aussi possible de commencer les séances après l’accouchement.

Enfin, on dénombre aussi de nombreux effets positifs de la luminothérapie sur les syndromes prémenstruels, certaines formes de troubles alimentaires, certaines pathologies neurologiques ainsi que sur les conséquences du décalage horaire (jet lag).

Quelles sont les contre-indications de la luminothérapie ?

Pour une pratique sécurisée et contrôlée, on conseille des séances de luminothérapie ne dépassant pas les 30 minutes par jour.

Avec une telle durée d’exposition, vous allez vite pouvoir observer des résultats très positifs sur votre bonne humeur globale, ainsi que votre peau dans les prochaines semaines.

Concernant la lumière elle-même, on connaît les effets néfastes des rayons ultraviolets (UV) pour notre peau et nos yeux, c’est pourquoi on recommande toujours d’acquérir une lampe qui n’en émet pas, ou du moins qui dispose d’un bloqueur d’UV.

On déconseille aussi la luminothérapie pour les personnes prenant un traitement médical photosensibilisant, c’est-à-dire qui réagit aux rayons du soleil, ainsi qu’aux personnes souffrant de maladies oculaires telles que la cataracte, rétinite pigmentaire, dégénérescence maculaire et glaucome.

Enfin, veillez à bien vous tenir à au moins 30 centimètres de distance de la lampe, et que celle-ci offre une puissance d’au moins 10 000 lux (l’unité de mesure indiquant la puissance d’intensité lumineuse de la lampe).

Comment fonctionne la luminothérapie, à retenir :

  • La luminothérapie est une lumière blanche artificielle qui reproduit les rayons du soleil lorsque nous en sommes privés durant l’hiver ;
  • Elle permet de booster notre production de sérotonine, de mieux nous faire dormir, et de réduire notre humeur maussade caractéristique de la saison hivernale ;
  • Les séances de luminothérapie peuvent s’effectuer en cabinet soit à la maison, avec une lampe spéciale que l’on peut trouver sur internet ;
  • Il y a peu d’effets secondaires, mais veillez toujours à bien lire les contre-indications avant toute utilisation.
Auteur

Ancienne journaliste et rédactrice pour divers groupes de presse, j'aime la décoration intérieure, la pâtisserie mais surtout le yoga !

Écrire Un Commentaire

Pinterest