À l’approche des longues journées d’hiver, on se demande comment on va bien pouvoir surmonter ce climat peu invitant, les journées privées de soleil et de chaleur, ainsi que le moral en berne qui caractérise si bien cette période de l’année.

Pas de panique, des appareils technologiques existent pour nous aider à retrouver la forme. Entre la lampe de luminothérapie ou encore le simulateur d’aube, il est possible d’acquérir des objets qui révolutionnent notre rapport à l’hiver, et nous aident à passer le cap.

Vous êtes curieux d’en savoir plus sur ces objets mystérieux ? Vous vous demandez lequel choisir ?

Dans cet article nous faisons le point sur lequel choisir entre la luminothérapie ou le simulateur d’aube, afin de vous faire passer un hiver le plus doux possible.

Comment fonctionne la luminothérapie ?

Durant la période hivernale, le manque de soleil et par conséquent, de lumière naturelle peut réellement impacter notre moral.

Troubles du sommeil, troubles de l’humeur et dépression saisonnière sont souvent les conséquences indiquant clairement que nous souffrons d’un blues hivernal. La luminothérapie est alors envisagée comme la meilleure solution à ce moral en berne.

Considérée comme une médecine douce dont les bienfaits sur la santé sont très nombreux, la luminothérapie reproduit les rayons du soleil en une lumière blanche, dite « à large spectre ».

1) La luminothérapie régule notre sommeil durant l’hiver

En pénétrant dans l’œil, cette lumière blanche régule les rythmes circadiens (appelés aussi endogènes) gérés par notre horloge biologique interne.

Ce sont ces rythmes qui, échelonnés sur 24h, sont responsables des cycles de notre sommeil, de notre éveil, de nos repas, des variations de la température corporelle, des taux d’hormones, etc.

Comme certains de ces rythmes ne durent pas tout à fait 24h, ceux-ci se fient alors aux facteurs environnementaux externes, dont la lumière du jour.

Cette lumière provenant du soleil régule donc constamment notre horloge interne.

Or, en hiver, comme la lumière du soleil se fait beaucoup plus rare, nos rythmes se retrouvent désynchronisés par rapport au jour et à la nuit.

C’est pourquoi on se retrouve à sécréter l’hormone du sommeil (mélatonine) le jour, plutôt que le soir.

Nous expérimentons davantage de troubles du sommeil, et avons tendance à somnoler durant la journée, principalement à cause des signaux trompeurs envoyés à notre horloge interne.

C’est là qu’intervient la lumière de luminothérapie : en s’exposant plusieurs dizaines de minutes chaque jour en hiver, notre surproduction de mélatonine est limitée, et l’on synchronise de nouveau notre horloge interne.

Paix pour Paris - Photographie de stock

2) La luminothérapie aide à combattre la dépression et agit sur l’humeur globale

En 2018, on recensait dans les pays nordiques comme le Canada environ 20 % de la population présentant des symptômes de déprime saisonnière, aussi surnommée blues hivernal.

Toutefois, pour 2 à 3 % de la population canadienne, cette déprime se présente sous une forme plus accentuée : la dépression saisonnière ou trouble affectif saisonnier.

Mais ce n’est pas une fatalité !

En traversant l’œil, la lumière blanche de la luminothérapie se transforme en signaux électriques qui, une fois envoyés au cerveau, agissent sur des neurotransmetteurs et les stimulent.

L’un d’entre eux, très connu, est la sérotonine, aussi appelée « hormone du bonheur ». Elle agit sur la production de mélanine et régularise l’humeur.

La lumière blanche a donc le pouvoir de vous faire mieux dormir, et de vous mettre de bonne humeur !

Aussi, la luminothérapie est excellente pour se remettre du décalage horaire, ce fameux jet-lag qui nous fait passer plusieurs nuits blanches à notre retour de vacances.

3) La luminothérapie revitalise nos cellules et soigne l’acné

En nous exposant à la lumière de luminothérapie (que l’on appelle aussi « photothérapie »), on bénéficie d’une vraie bonne stimulation de nos cellules.

C’est donc une pratique idéale à incorporer à votre routine de soin du visage.

Pour les personnes souffrant d’acné inflammatoire (des boutons rouges et enflés), la lumière blanche est elle aussi, très efficace puisqu’elle vient réduire l’inflammation et agir sur les bactéries responsables de l’apparition de ces boutons.

Si vous souffrez plus d’acné rétentionnelle (comédons et points noirs ou blancs), la luminothérapie ne sera pas aussi efficace, mieux vaut alors se tourner vers des soins du visage plus spécifiques, comme des exfoliants et gommages.

Pour les personnes en quête d’une solution de rajeunissement et d’un grain de peau lissé, là encore la lumière blanche fait son effet, en pénétrant les couches profondes de l’épiderme, et en régénérant les cellules.

Les rides ne disparaissent pas, mais votre production de collagène et votre microcirculation sont améliorées, et votre peau retrouve un magnifique éclat.

Comment pratiquer la luminothérapie ?

On peut pratiquer la luminothérapie aussi bien en cabinet spécialisé, avec des machines professionnelles, qu’à la maison chez soi, à l’aide d’un appareil de luminothérapie.

Vous pouvez en acheter directement sur Amazon, à des prix divers reflétant souvent leur qualité, leurs fonctionnalités et leur niveau de gamme.

Pour un tel objet, on conseille toujours d’investir un peu plus cher, de manière à obtenir les meilleurs résultats possibles, et une expérience immersive complète, comme si vous étiez chez un professionnel.

Parmi les meilleures marques, on compte notamment Beurer ou encore Duronic. Vous souhaitez en savoir plus ?

N’hésitez pas à consulter notre guide d’achat consacré aux meilleures lampes de luminothérapie au Canada, en 2021, pour vous faire une idée !

Luminothérapie - Thérapie

Quelles sont les contre-indications de la luminothérapie ?

Pour une pratique sécurisée et contrôlée, on conseille des séances de luminothérapie au quotidien, ne dépassant pas les 30 minutes par jour.

Avec une telle durée d’exposition, vous allez vite pouvoir observer des résultats très positifs sur votre bonne humeur globale, ainsi que votre peau dans les prochaines semaines.

Concernant la lumière elle-même, on connaît les effets néfastes des rayons ultraviolets (UV) pour notre peau et nos yeux, c’est pourquoi on recommande toujours d’acquérir une lampe qui n’en émet pas, ou du moins qui dispose d’un bloqueur d’UV.

Concernant la lumière bleue émise par la technologie des diodes électroluminescentes (DEL), il y a encore peu d’études faites sur les conséquences de ce type de lumière sur la rétine.

On recommande donc d’investir dans un appareil qui prodigue une lumière blanche ou jaune.

La luminothérapie est déconseillée aux personnes prenant un traitement médical photosensibilisant, c’est-à-dire qui réagit aux rayons du soleil, ainsi qu’aux personnes souffrant de maladies oculaires telles que la cataracte, rétinite pigmentaire, dégénérescence maculaire et glaucome.

Enfin, veillez à bien vous tenir à au moins 30 centimètres de distance de la lampe, et que celle-ci offre une puissance d’au moins 10 000 lux (l’unité de mesure indiquant la puissance d’intensité lumineuse de la lampe).

Comment fonctionne le réveil simulateur d’aube ?

Un simulateur d’aube est un appareil qui imite le lever et le coucher du soleil, de manière artificielle.

On le conseille généralement en complément de la luminothérapie, car les deux appareils ont un rôle bien différent, mais un but commun : nous faire passer un hiver doux, reposant et de bonne humeur.

Lors de votre réveil le matin, le simulateur d’aube reproduit un ensoleillement doux et agréable dans votre chambre.

Ce qui, vous nous l’accorderez, est beaucoup plus apaisant que l’alarme stridente du réveil-matin, que l’on repousse encore et encore à coup de « Snooze ». En reconstituant un lever de soleil et en offrant un réveil lumineux et naturel, le simulateur d’aube aide à rééquilibrer notre sommeil.

On se lève sous les meilleurs auspices, débarrassé du stress et de l’anxiété grâce au bon séquençage de la phase de réveil :

  • L’information est transmise au cerveau ;
  • La sortie du sommeil se fait en douceur ;
  • La phase finale de réveil.

Mais le simulateur d’aube agit également sur votre coucher : en jouant sur l’intensité lumineuse qui mime un coucher de soleil, votre endormissement est progressif et relaxant. Il est donc beaucoup plus facile de trouver un sommeil profond.

Luminohérapie

Pour qui les simulateurs d’aube sont-ils recommandés ?

Pour absolument tout le monde !

Le sommeil est un cycle que nous expérimentons tous, à tous les âges. En vous aidant à vous endormir et à vous réveiller, cet appareil va considérablement agir sur votre bien-être, en resynchronisant vos rythmes biologiques.

De plus, certains simulateurs d’aube sont des objets s’intégrant parfaitement à votre intérieur, et disposent de multiples fonctionnalités qui vous facilitent la vie.

C’est le cas du modèle Bodyclock par la marque Lumie, disponible dans plusieurs gammes de prix, et qui offre un design élégant et high-tech.

D’autres modèles sont même encore plus perfectionnés avec, par exemple, l’Éveil Lumière de Philips.

Celui-ci combine un radio-réveil et un simulateur d’aube. La lumière se diffuse progressivement entre 40 et 60 minutes avant l’heure programmée de votre réveil, en atteignant sa luminosité maximale au moment de celui-ci.

Pour parfaire l’expérience du lever, vous avez le choix de 5 sons naturels ou bien la radio FM pour vous accompagner.

D’autres marques poussent l’utilisation du simulateur d’aube encore plus loin, en proposant une simulation de coucher de soleil pour l’endormissement, en ajoutant un port USB pour recharger vos appareils électroniques, ou encore en utilisant votre appareil comme lampe de chevet.

Sachez que pour acquérir un simulateur d’aube, il vous faudra débourser en moyenne $110 à $190 pour de très bons appareils.

Un prix assez élevé, mais lorsque l’on compte tous les nombreux bienfaits qu’il procure, cela en vaut largement la peine !

Et puis, un sommeil de qualité a-t-il vraiment un prix ?

Luminothérapie

Alors, luminothérapie ou simulateur d’aube ?

Tout dépend de ce que vous recherchez !

En fait, les deux produits sont très complémentaires : l’appareil de luminothérapie agit en profondeur sur votre sommeil et énergie en limitant votre production de mélatonine (hormone du sommeil), tandis que le simulateur d’aube aide à vous endormir et vous réveiller naturellement.

Deux fonctions différentes, pour un même objectif commun.

Les bienfaits de la luminothérapie ont été largement démontrés, tandis que ceux du simulateur d’aube pas vraiment.

Ce que l’on sait, c’est qu’en compensant les effets du manque de lumière dans la journée, la luminothérapie a un vrai impact sur votre santé mentale et physique durant l’hiver.

C’est donc l’appareil que nous vous conseillons d’acquérir en priorité, par rapport à un simulateur d’aube.

Pour encore plus de résultats positifs, n’hésitez pas à vous procurer les deux pour une action complémentaire, même si le budget peut s’avérer assez élevé.

Auteur

Ancienne journaliste et rédactrice pour divers groupes de presse, j'aime la décoration intérieure, la pâtisserie mais surtout le yoga !

Écrire Un Commentaire

Pinterest