Comment nettoyer une tondeuse électrique?

par Bruno Maniaci

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une tondeuse à gazon électrique, d’avoir enfin remplacé la vieille tondeuse thermique et de ne plus avoir à gérer des niveaux d’huile, d’essence ou changer un filtre à air encrassé par une énergie polluante, il ne faut pas pour autant négliger l’entretien.

Et principalement le nettoyage, car avec ou sans électricité, une tondeuse est une machine qui accumule très vite les déchets et la saleté au fil des utilisations, notamment au niveau du carter et de de la lame de coupe qui peut s’abîmer, mais aussi du côté du bac de ramassage de l’herbe s’il y’en a un, et généralement sur l’ensemble de la machine où la poussière et les débris s’accumulent vite sans un entretien régulier.

Dans tous les cas, si vous vous demandez comment nettoyer une tondeuse électrique, voici quelques grandes lignes et suggestions pour entretenir et augmenter la durée de vie de votre engin, et pouvoir maintenir un beau jardin le plus longtemps possible avec la même machine.

Nettoyer une tondeuse électrique

Pourquoi nettoyer une tondeuse électrique?

Soulignons ici l’importance du nettoyage dans l’entretien d’une tondeuse à gazon. Que ce soit un modèle thermique ou électrique, filaire ou à batterie, c’est au niveau de la lame que tout se passe, et que le plus de saleté s’accumule, souvent plus vite qu’on ne le pense.

En effet sur le long et parfois moyen terme selon votre utilisation, le mélange d’herbe, de terre, de poussière et de copeaux de bois peut sécher, s’accumuler, pour aller jusqu’à empêcher les lames de bien tourner, faisant forcer le moteur, et donc abîmant non seulement le mécanisme de coupe mais le moteur lui-même.

Il faut rester conscient qu’une tondeuse électrique n’aura pas autant de force et de puissance qu’une tondeuse thermique, et que le moteur peut donc plus vite surchauffer si ses lames sont bloquées ou abîmées.

On veut donc éviter de faire surchauffer le moteur et risquer de l’endommager, de faire sauter un fusible, un condensateur, ou peut-être même de ruiner le moteur et devoir jeter la tondeuse.

De plus la lame, selon la qualité, peut aussi vite perdre de son affutage et de son efficacité de coupe si elle n’est pas nettoyée et entretenue régulièrement : si la lame devient émoussée, elle tranche moins bien, coupe moins bien, mais peu aussi arracher au lieu de trancher l’herbe, pouvant aussi abîmer votre gazon.

Si la tondeuse est équipée d’un bac de ramassage, il faut évidemment penser à le vider mais aussi le nettoyer, pour éviter l’accumulation et l’incrustation de débris sur les parois, et que l’herbe ne puisse plus se rendre dans le bac.

Enfin, un moteur de tondeuse électrique, même si il n’est pas encrassé par l’huile et l’essence, reste soumis à des conditions extérieures, et il est toujours bon de le nettoyer pour éviter toute oxydation et corrosion des éléments électriques, la détérioration des câbles ou fils conducteurs, pouvant créer des pannes.

Avant de nettoyer : la sécurité

On parle ici d’une machine avec de grosses lames coupantes qui tournent à toute vitesse : la sécurité est de mise avant de commencer toute manipulation comme un nettoyage.

Il est donc très important de tout d’abord mettre la tondeuse hors tension, pour éviter tout accident avec un allumage imprévu : assurez-vous de débrancher la tondeuse si c’est une filaire, ou d’enlever la batterie si c’est une sans fil.

Le port de gants est recommandé, des gants de bricolage assez robustes et solides pour éviter les coupures, car on ira parfois frotter autour des lames, et un accident est vite arrivé lors d’un mouvement où on force un peu.

Nettoyer une tondeuse électrique

Nettoyage régulier après utilisation : carter et lame

Une fois que la tonte est finie, il est recommandé de faire au moins un rapide nettoyage, d’une part pour éviter l’accumulation des déchets et débris après chaque utilisation, mais aussi parce que c’est le moment où certains débris humides comme de l’herbe mouillée ou de la terre sont plus faciles à enlever, avant qu’ils ne sèchent et s’incrustent.

Ensuite, penchez la tondeuse sur le côté, et stabilisez là en veillant à ne pas abîmer des éléments comme la poignée qui pourraient être en appui sur le côté : généralement, on recommande aussi de pencher la tondeuse du côté opposé au filtre à air, pour éviter que les débris ne tombent vers celui-ci.

1 – Nettoyer le carter :

Le carter est le dessous de la tondeuse, et c’est là que s’accumule le plus de débris : on peut utiliser une brosse ou même une spatule en bois, pour essayer d’enlever le plus possible de débris : bouts d’herbes, de terre, amas de poussières, tout ce qui s’est collé sur le carter et qui pourrait non seulement empêcher le bon fonctionnement des lames, mais aussi obstruer la sortie d’herbe, et donc bloquer le bac de ramassage s’il y’en a un.

Une fois le plus gros enlevé du carter, on peut s’équiper d’un chiffon un peu humide ou avec du détergeant, pour frotter et venir à bout de plus petits débris déjà un peu secs et incrustés.

2 – Nettoyer la lame :

Encore une fois, il est important de porter des gants anti-coupures pour s’attaquer à la lame, qu’on peut frotter à l’aide d’une brosse métallique pour déloger et décoller tout ce qui pourrait s’accumuler, endommager les lames et sur le long terme réduire leur efficacité; une spatule en bois sera encore très pratique pour déloger des débris derrière la lame, ou des déchets collés directement sur la lame; enfin, on pourra parfois utiliser un produit nettoyant ou un détergent approprié pour frotter la lame, comme on en trouve chez la marque Stihl.

3 – Nettoyer les roues :

Un détail qui peut aussi jouer sur le confort d’utilisation car selon les modèles, les roues peuvent rapidement se bloquer et perdre de leur motricité avec l’amas d’herbe et de terre; il est ainsi conseillé de rapidement déloger tout débris autour des roues après chaque utilisation, pour éviter que les roues ne se bloquent sur le long terme.

4 – Nettoyer le bac de ramassage :

En plus de le vider après chaque utilisation, on peut veiller à faire un rapide nettoyage à la main après la vidange, pour éventuellement déloger des mottes d’herbe ou de terre mouillée qui se colleraient au fond, ou d’autres débris qui pourraient rester coincés et éventuellement gêner la bonne circulation et éjection de l’herbe lors de la tonte.

Les précautions avec l’eau : si on a souvent le réflexe d’utiliser de l’eau pour nettoyer des outils de jardin, il faut garder en tête que l’électricité et l’eau ne font pas bon ménage, et qu’il faut faire attention à ne pas mettre d’eau sur le moteur d’une tondeuse électrique : on pourra utiliser un chiffon humide, voir un jet d’eau modéré avec un tuyau d’arrosage pour le dessous du carter ou le bac de ramassage, mais l’utilisation d’un nettoyeur haute pression n’est pas conseillée.

Nettoyer une tondeuse électrique

Nettoyage approfondi selon usage et avant l’hiver

Avant de remiser la tondeuse au garage, ou à la moitié de l’été si vous avez un usage assez intensif de la tondeuse, il est conseillé de prendre un peu plus de temps pour réaliser un nettoyage plus en profondeur.

1 – Vérifier l’état de la lame de coupe :

Les lames d’une tondeuse peuvent s’user plus ou moins rapidement selon les heures d’utilisation mais aussi selon le genre de terrain où on travaille et le style de végétation, et bien sûr selon la qualité, qui peut différer selon les modèles de tondeuses.

Il faut donc vérifier le bon état de la lame de coupe à la fin de la saison, ou après une longue période d’utilisation intensive.

Si cela est possible, on peut prendre le temps de démonter la lame pour la nettoyer en profondeur et pourquoi pas l’affuter si on a les outils, ou bien l’emmener chez un professionnel pour la faire affuter, ou encore la remplacer si elle est trop usée et abîmée, car tondre avec une lame neuve fera toute la différence.

Nettoyer une tondeuse électrique

2 – Nettoyer le bac en profondeur :

Le bac de ramassage est la partie détachée qui ne craint pas l’eau, on peut donc se permettre de la nettoyer au jet d’eau pour un nettoyage en profondeur, en prenant garde de bien le laisser sécher avant de le remonter, et éviter tout risque d’humidité et de rouille.

3 – Nettoyer le moteur et les autres pièces connectées :

Pour éviter que le moteur de s’abîme sur le long terme avec l’accumulation de débris, il peut être utile et préventif de le nettoyer en enlevant toutes les saletés, dans le moteur mais aussi autour, en nettoyant entre les différents élements : pour cela on peut utiliser un chiffon avec un peu d’huile ou un lubrifiant exprès pour les moteurs et circuits électriques comme le WD-40 spécial composants électroniques.

Pour les tondeuses sans fil, on peut aussi démonter la batterie, la nettoyer, mais aussi nettoyer son emplacement et les connecteurs, parfois en frottant avec une petite brosse métallique si vous constatez déjà des petits points de rouille qui apparaissent, pour éviter la corrosion et les faux contacts électriques.

Utiliser de l’huile : Un truc donné par certains jardiniers expérimentés est de mettre non pas de l’eau mais un peu d’huile sur le chiffon qu’on utilise pour le nettoyage du corps et moteur de la tondeuse, ce qui permet non seulement d’éviter tout risque d’humidité, mais aussi de protéger les éléments de l’oxydation et la corrosion.

4 – Nettoyer le filtre à air :

même s’il ne se salira pas aussi vite que sur une tondeuse à essence, le filtre à air d’une tondeuse électrique doit aussi être nettoyé, car il peut vite accumuler les résidus de saleté et sur le long terme entraîner une surchauffe; généralement situé sur le bord du moteur, on peut le frotter avec une petite brosse, et éventuellement le changer s’il est trop encrassé ou abîmé avec le temps.

Pour l’hivernage, l’entreposage pendant l’hiver, il est conseillé d’avoir un endroit sec à l’abri de l’humidité, et pourquoi pas d’avoir une bâche ou un tissu pour recouvrir la tondeuse, surtout le moteur, et protéger de l’accumulation de poussière.

Quand nettoyer sa tondeuse électrique?

Bien évidemment, la fréquence du nettoyage dépendra du type de travaux qu’on réalise et du nombre d’heures d’utilisation, ainsi que du genre de terrain, plus ou moins terreux et rocheux par exemple.

Pour le nettoyage régulier d’après utilisation, peu importe le type de travail, on le conseillera dans tous les cas pour éviter l’accumulation et incrustation de saleté, en faisant donc :

  1. Un nettoyage du carter
  2. Un nettoyage de la lame
  3. Un nettoyage des roues
  4. Un nettoyage du bac de ramassage

Pour le nettoyage plus approfondi, certains experts en jardinage estiment qu’il doit être réalisé après 25 à 30 heures d’ouvrage environ : ainsi, la fréquence de ce nettoyage dépendra de votre usage, vous pourriez attendre la fin de la saison ou avoir besoin de le faire plus régulièrement si vous réalisez des travaux plus importants, sur des grandes surfaces avec plu de terre et de roches pouvant user et salir la machine :

  1. Vérifier l’état de la lame
  2. Nettoyer le bac de ramassage en profondeur
  3. Nettoyer le moteur et autres pièces connectées
  4. Nettoyer le filtre à air

Le nettoyage d’une tondeuse électrique est donc une partie essentielle de l’entretien, que ce soit le nettoyage régulier après utilisation ou le nettoyage approfondi avant le remisage ou après une trentaine d’heures d’utilisation, pour optimiser la durée de vie de votre machine.

Si vous êtes plutôt dans des questionnements par rapport au magasinage d’une tondeuse, vous pouvez consulter notre article sur comment bien choisir sa tondeuse électrique, ou directement voir notre sélection des meilleures tondeuses électriques.

À LIRE AUSSI

Ajouter un commentaire