Saviez-vous que la qualité de l’air contenu à l’intérieur des pièces dans lesquelles nous vivons (nos maisons, notre lieu de travail, les transports…) est jusqu’à 5 à 10 fois plus polluée que l’air extérieur ?

Et comme nous y passons environ 80% de notre temps, cela représente beaucoup de produits indésirables respirés contre notre gré.

Qu’ils s’agissent des COV (composés organiques volatils), des allergènes, de la fumée de cigarette, de l’humidité, des polluants liés aux produits ménagers, des insecticides et pesticides… Nos lieux de vie auraient besoin d’un bon coup d’aération.

Alors oui, nous respirons un air très pollué, mais ce n’est pas une fatalité !

Bien sûr, on ne recommandera jamais assez d’ouvrir ses fenêtres au moins 10 minutes chaque jour, mais sachez qu’au niveau technologique, des marques innovantes ont créé des purificateurs d’air capables de transformer l’air de basse qualité que nous respirons, en air pur, dénué de tout polluant.

Vous aimeriez investir dans un purificateur d’air, mais avez encore des questions sur ce drôle d’appareil ? Vous aimeriez savoir comment fonctionne un purificateur d’air, et comment cela pourrait vous changer la vie ?

Dans cet article, nous vous expliquons le mode de fonctionnement d’un purificateur d’air, ainsi que ses bienfaits sur votre santé, ainsi que celle de votre famille.

Purificateur d'air

Le fonctionnement du purificateur d’air

Le purificateur d’air est un appareil qui aspire l’air pollué d’une pièce, et le rejette pur, dénué de tous les polluants et matières nocives contenus dans celui-ci. On distingue plusieurs procédés de purification de l’air, tous avec des efficacités pertinentes.

1)   La filtration

Avec cette technique, l’air passe à travers plusieurs filtres, qui représentent chacun une étape dans le processus de purification de l’air. On en trouve de plusieurs sortes, chacun avec un degré d’efficacité différent :

  • Le préfiltre, qui comme son nom l’indique, est souvent le premier barrage dans le cheminement de l’air. Ce filtre se charge d’éliminer les plus gros résidus contenus dans l’air, comme les cheveux, poils d’animaux, grosses poussières, etc. Généralement, sa maille est en tissu plus ou moins serré, mais on peut tout aussi bien le trouver en grille métallique. Disons que sa filtration sommaire permet aux autres filtres, plus précis, de ne pas s’user trop rapidement.
  • Le filtre HEPA (pour High Efficiency Particulate Air – Haute Efficacité pour les Particules Aériennes) est l’un des plus répandus dans la fabrication des purificateurs d’air, notamment grâce à l’efficacité de son maillage. À l’origine conçu pour le milieu médical, son tissage est jusqu’à 100 fois plus serré qu’un filtre traditionnel, ce qui lui permet de bloquer un bon nombre de particules fines (qui souvent se mesure en micron : un micromètre = un millième de mètre). Adieu les allergènes (squames et pollen) et la fumée de cigarette. Toutefois, il ne retient ni les polluants chimiques, ni les virus. Mais avec un taux d’efficacité de presque 100%, les filtres HEPA sont parmi les plus redoutables qui existent. Comptez un remplacement tous les 6 à 18 mois pour une efficacité optimale, et une durée de vie du filtre prolongée.
  • Le filtre à charbon actif : selon les différents types de purificateurs d’air, on retrouve ce filtre sous forme de billes ou de poudre. Celui-ci a cette formidable propriété de neutraliser les mauvaises odeurs, et de stopper les polluants gazeux, ainsi que les COV (qui peuvent émaner des essences d’encens, des bougies parfumées, des peintures, des formaldéhydes, etc.) Notez que ce filtre résiste peu à l’humidité, et que sa durée de vie dépend directement de sa capacité d’absorption.

Plus le purificateur d’air possède un système de filtration puissant et décomposé avec l’aide de différents filtres, plus l’air ambiant sortant sera pur et bénéfique pour votre santé.

Purificateur d'air

2)   La ionisation

Parmi les appareils les plus silencieux qui soient, les purificateurs par ionisation constituent une autre manière de purifier l’air de votre habitation. On sait que les particules en suspension sont faites d’ions positifs, et que le purificateur ioniseur génère, lui, des ions négatifs.

Cette confrontation des éléments entraîne une destruction de ces particules fines, qui tombent au sol ou se déposent sur vos meubles.

On accomplit alors 50% du travail, car il faudra ensuite se charger de les éliminer pour de bon, soit par l’aspirateur pour vos surfaces, soit avec une lingette en microfibre pour épousseter vos meubles.

Sachez également que certains modèles très innovants disposent d’un filtre prévu à cet effet, vous n’aurez donc même pas besoin de lever le petit doigt, génial, non ?

Pourquoi c’est un procédé génial ? Parce qu’en émettant entre 3 et 8 millions d’ions négatifs par seconde, le CADR (Clean Air Delivery Rate) permet une purification de l’air de la pièce ultra efficace, où vous êtes débarrassé de tous les types de particules polluantes en un rien de temps.

3)   La photocatalyse

La purification par photocatalyse s’exécute par une émission de lumière ultraviolette par l’appareil, qui va dissoudre et donc détruire les particules polluantes via un catalyseur, souvent en dioxyde de titane.

Ces particules deviennent alors inoffensives. Comment ça fonctionne ? C’est très simple ! À l’aide d’un ventilateur interne, le purificateur attire ces particules nocives, et vous débarrasse ainsi des moisissures, des COV, des allergènes comme les acariens, les squames, pollen, résidus de polluants chimiques, bactéries et même certains virus !

Si vous couplez votre purificateur par photocatalyse, avec un déshumidificateur, vous avez probablement le meilleur combo pour un air sain, que l’on recommande d’ailleurs vivement aux personnes souffrant de maladies respiratoires.

Toutefois, pour fonctionner, ce type d’appareil nécessite un grand volume d’air brassé. Cela entraîne généralement plus de bruit qu’avec un autre type de purificateur.

Le purificateur d’air, un appareil aussi bien fixe que mobile, et très ergonomique

En fonction de vos préférences, vous avez le choix entre un purificateur fixe et mobile. Le purificateur fixe s’installe en haut d’un mur, et libre à vous de le monter vous-même, ou de faire appel à un professionnel.

Pour un purificateur mobile, sachez que ceux-ci sont vraiment ergonomiques, et les marques rivalisent d’ingéniosité pour rendre leur utilisation la plus facile et intuitive qui soit.

Beaucoup plus légers, ces purificateurs mobiles sont très silencieux et peuvent s’installer dans n’importe quelle pièce, aussi bien dans un salon pour filtrer et assainir l’air ambiant, que dans une salle de bain pour éviter tout problème de moisissure, que dans une chambre à coucher pour favoriser un sommeil sécuritaire et pur.

On conseille toujours de disposer votre purificateur au centre de la pièce, et non dans un recoin. Il est beaucoup plus efficace lorsque le débit d’air provient de tous les côtés, sans obstacle.

L’entretien d’un purificateur d’air

Un bon entretien de votre purificateur va considérablement augmenter la durée de vie de celui-ci.

La principale chose à faire revient à changer les filtres lorsque c’est nécessaire. Des filtres non changés peuvent entraîner une surconsommation d’énergie de l’appareil, et une moins bonne efficacité dans le traitement de la pollution de l’air.

N’hésitez pas à vous fier aux recommandations du fabricant, car chaque modèle est différent. On trouve de nouveaux filtres très facilement en magasin, ou par internet.

Pour les purificateurs à ions et catalyseur, l’entretien est plus régulier, notamment parce que les technologies purificatrices sont plus exigeantes en termes de propreté. Tout dépend de l’appareil que vous préférez.

Purificateur d'air

Comment renforcer l’efficacité d’un purificateur d’air ?

Un purificateur d’air, c’est bien, mais lorsqu’il est combiné avec d’autres appareils, c’est le top pour un air ambiant sain et dénué de toute particule polluante. Par exemple, on conseille de passer l’aspirateur régulièrement dans vos lieux de vie.

C’est encore mieux lorsqu’il est équipé d’une filtration HEPA, qui va vraiment aspirer les particules de l’air, et non les disperser dans l’air.

Si vous avez des problèmes de moisissures, coupler le purificateur à un déshumidificateur est une très bonne idée !

Quel est le prix d’un purificateur d’air ?

Les prix sont très variables, et tout dépend de la raison pour laquelle vous voulez investir dans un purificateur d’air.

Les appareils à filtres, à ions, à catalyseur… La technologie purificatrice a un premier impact sur le prix.

Plus la technologie est complexe et de qualité, plus son prix sera élevé. Ensuite, c’est la marque elle-même qui va augmenter/baisser le prix d’achat.

Des marques comme Dyson, Rowenta, Philips, Levoit sont à la pointe de l’innovation, et leur réputation n’est plus à faire.

Leurs produits sont d’une grande qualité, et vous avez peur d’être déçu. Enfin, la taille de l’appareil, ainsi que la surface traitée est le dernier facteur important pour le prix de vente.

En règle générale, on compte sur des tarifs à partir de $100 pour des produits d’entrée de gamme, allant jusqu’à plus de $800 pour des purificateurs 2 en 1 haute performance.

Si vous êtes à la recherche d’un purificateur, notre guide d’achat peut vous aider dans votre quête de l’assainisseur parfait pour vos lieux de vie !

Le purificateur d’air, ce qu’il faut retenir :

  • Un purificateur possède différents modes de fonctionnement :
    • par filtration ;
    • par diffusion d’ions ;
    • par photocatalyse ;
  • Son entretien est primordial pour assurer une bonne longévité et efficacité de purification de l’air ambiant.
  • Le prix dépend de la marque, de la technologie purificatrice, de sa taille et de sa superficie de traitement.
Auteur

Ancienne journaliste et rédactrice pour divers groupes de presse, j'aime la décoration intérieure, la pâtisserie mais surtout le yoga !

Écrire Un Commentaire

Pinterest