Maison & Jardin

Purificateur d’air ou échangeur d’air: quelles sont les différences?

Bien respirer, ce n’est pas un luxe, c’est une nécessité. Pourtant, l’air intérieur que nous respirons est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur, déjà loin d’être exempt de tous polluants (pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire cet article du magazine Sciences et Avenir).

En effet, si les bâtiments d’aujourd’hui sont autrement mieux isolés qu’autrefois, entre le double vitrage et les peintures au latex, notamment, nos fenêtres et murs laissent moins circuler l’air qu’avant. C’est donc à la fois une bonne et une moins bonne chose, car bien qu’évidemment ne pas avoir à surchauffer en hiver et donc moins gaspiller d’énergie soit positif, l’humidité elle aussi reste cloîtrée à la maison, tout comme les particules fines nocives pour notre santé.

Des appareils destinés à améliorer la situation, et donc notre confort respiratoire, il en existe de plusieurs sortes. Nous pourrions citer les humidificateurs, qui sont chargés de réduire la sécheresse de l’air ambiant, et ainsi éviter notamment les problèmes de sinus bouchés, ou encore les déshumidificateurs, dont le but, au contraire, est d’empêcher l’excès d’humidité, et éviter les soucis de moisissures.

Si ces machines sont très efficaces dans leur domaine, il en existe deux autres qui remplissent une véritable fonction de «nettoyeuses d’air», si l’on peut dire. Ces machines, ce sont les purificateurs d’air et les échangeurs d’air. Elles ont un objectif commun: améliorer la qualité de l’air intérieur, même si leur procédé pour l’atteindre n’est pas exactement le même. Quelles sont donc les différences entre ces deux items? Voici la réponse.

Purificateur d'air

Le fonctionnement

Le purificateur d’air

Cet appareil est conçu pour débarrasser l’air intérieur des différentes particules fines considérées comme responsables de certains problèmes respiratoires et autres soucis de santé, c’est-à-dire les squames, parmi lesquels on retrouve les poils d’animaux, les COV (Composés Organiques Volatils, dont font partie les gaz d’échappement des véhicules, la peinture, les revêtements de sol, les vernis que l’on retrouve sur nos meubles, etc.), les émanations des produits chimiques (d’entretien par exemple) tout comme celles des bougies parfumées et encens, mais aussi la fumée dégagée par  les aliments en train de cuire, celle de la cigarette, etc.

En fait, le procédé est assez simple: le purificateur aspire l’air «contaminé», le fait passer à travers un ou plusieurs filtre(s) (parfois aussi un préfiltre) afin de le dépolluer au maximum, puis le relâche dans la pièce, de sorte que vous puissiez en toute sérénité respirer un air pur, ou en tout cas aussi sain que possible. Le taux d’efficacité d’une telle machine avoisine la plupart du temps les 99,7 %.

Pour ce faire, plusieurs systèmes existent:

  • avec un filtre HEPA (our High Efficiency Particulate Air): il s’agit d’un filtre dont le tissage très serré a la capacité de retenir toutes sortes de particules, même très fines (jusqu’à 0,3 micromètres – ou microns – sachant qu’un micromètre équivaut à un millionième de mètre), telles que les acariens, le pollen ou encore la moisissure;
  • avec un filtre à charbon actif: il peut être associé à d’autres filtres; comme son nom l’indique, ce système contient du charbon actif, très efficace pour emprisonner les mauvaises odeurs, mais aussi pour stopper la propagation des différents polluants gazeux; il se présente sous la forme de billes ou de poudre; doté d’une capacité d’absorption relative à sa taille et à sa qualité, ce filtre craint quoi qu’il arrive l’humidité;
  • par ionisation: l’appareil émet des ions négatifs qui vont, au contact des particules en suspension, dont la charge est positive ou neutre, entraîner la précipitation de ces dernières, ou bien leur fixation sur les meubles; il ne reste ensuite plus qu’à passer l’époussette et l’aspirateur si la machine n’est pas équipée de filtres, ou à la laisser faire le travail si jamais elle l’est; dans la mesure où un tel purificateur d’air émet en moyenne entre 3 et 8 millions d’ions négatifs par seconde, selon le volume de la pièce et le débit d’air moyen de l’item (CADR – Clean Air Delivery Rate), l’air peut se trouver régénéré très rapidement; cet appareil est efficace même sur les particules mesurant moins d’un micromètre;
  • par photocatalyse: la machine produit une lumière ultraviolette qui intervient dans la fabrication d’un catalyseur (il s’agit la plupart du temps du dioxyde de titane), et transforme les polluants en substances inoffensives; afin d’attirer les particules, ce type de purificateur est doté d’un système de ventilation; sont ainsi éliminés les allergènes comme les acariens et le pollen, mais également les moisissures, certains virus, certaines bactéries, les COV et autres résidus de pollution chimique et atmosphérique; last but not least: la photocatalyse a une action sur les odeurs;
  • par combustion: ici, l’air est attiré dans le purificateur (fait en céramique) par convection, puis chauffé à 200 °C (392 °F) pour être débarrassé de ses composants nocifs; une fois cette étape effectuée, l’air passe par une chambre de refroidissement, puis est enfin relâché; de cette façon vous pouvez principalement dire adieu aux micro-organismes, moisissures et autres polluants biologiques (l’action sur les polluants chimiques étant cependant moindre).

L’échangeur d’air

Il s’agit d’une machine qui va, comme son nom l’indique, échanger l’air intérieur, que l’on appelle air vicié (air pollué, qui a «déjà servi»), avec celui qui vient de l’extérieur, de facto plus sain. On l’appelle également VRC, pour Ventilateur Récupérateur de Chaleur. Cet appareil possède un ou plusieurs réseau(x) de conduits installé(s) dans les cloisons du bâtiment (certains permettent l’extraction de l’air vicié vers l’extérieur, les autres acheminent l’air frais vers l’intérieur), qui se croisent dans un boîtier.

Toutes les constructions post-2012 effectuées au Québec doivent en être équipées.

En règle générale, les grilles d’évacuation se situent dans la partie la plus haute de la bâtisse, puisque c’est là que le taux d’humidité est le plus élevé et les polluants les plus présents, et les grilles de distribution vers les pièces qui nécessitent le plus d’air frais.

Il existe deux méthodes d’extraction et de distribution de l’air:

  • soit l’échangeur d’air a son ou ses propre(s) réseau(x) de conduits, et l’extraction de l’air vicié s’effectue par les pièces les plus touchées par l’humidité et la pollution, à savoir la cuisine et la salle de bains, et l’air neuf est distribué dans celles qui sont moins susceptibles d’être «sujettes à problèmes», c’est-à-dire, dans le cas d’un logement: les chambres à coucher, le salon, etc.;
  • soit il partage son réseau de distribution avec celui du système de chauffage central: l’air qui provient de l’extérieur passe par l’échangeur puis par la fournaise, avant d’être distribué dans les pièces qui en ont le plus besoin; l’air vicié, lui, est évacué par des conduits différents et repasse par l’échangeur de chaleur avant d’être poussé vers la sortie.

 

L’échangeur d’air est également équipé de filtres destinés à purifier davantage l’air qui entre. Un siphon est présent dans le boîtier principal (qui se situe généralement dans le sous-sol) afin d’évacuer l’eau issue de la condensation et empêcher les remontées d’odeurs.

Cet appareil est doté d’un système de chauffage et d’un climatiseur, ce qui s’avère très pratique.

Bon à savoir: certains modèles d’échangeurs d’air sont estampillés Energy Star, qui est une marque reconnue par le gouvernement du Canada lui-même (comme vous pouvez le voir ici), dont le rôle est de garantir la haute efficacité des machines tout en s’assurant qu’elles respectent les normes énergétiques en vigueur.

Quid du VRE?, nous direz-vous. Celui que l’on appelle ainsi pour Ventilateur Récupérateur d’Énergie remplit les mêmes fonctions que son collègue récupérateur de chaleur, mais permet en plus de contrôler le pourcentage d’humidité de l’air intérieur. Le procédé est le suivant: il transfère une partie de l’humidité apportée par l’air extérieur vers l’air évacué afin qu’elle ne s’introduise pas dans les conduits. Dans un pays à l’été parfois humide comme le Canada, ce peut être très intéressant de savoir qu’une telle machine agit comme support au(x) climatiseur(s) et comme déshumidificateur en cette saison, tout comme un humidificateur en hiver.

Et de la thermopompe? Il ne s’agit pas de la même chose. En fait, la thermopompe est souvent complémentaire de l’échangeur d’air. En hiver elle extrait la chaleur de l’air extérieur pour la rapporter à l’intérieur et vous réchauffer en complément de votre système de chauffage, et en été elle la transporte de l’intérieur vers l’extérieur pour vous apporter, vous l’aurez deviné, davantage de fraîcheur. Le rôle d’une thermopompe est donc «seulement» de chauffer et climatiser votre logement, pas d’effectuer un renouvellement de votre air intérieur.

L’installation et l’entretien

Le purificateur d’air existe sous la forme d’un appareil mobile, que l’on peut aisément déplacer dans le logement au gré des besoins, ou un peu plus sédentaire, que l’on vient fixer au mur. Pour le premier, la seule chose à faire est de le brancher et, dans le cas du second, de suivre les instructions d’installation. Ensuite il faut veiller à bien l’entretenir, c’est-à-dire à vérifier l’état des filtres et les changer dès que nécessaire.

Concernant l’échangeur d’air, c’est un peu différent. Certes il est tout à fait possible d’effectuer l’installation par vos propres moyens, mais si vous ne vous sentez pas l’âme d’un(e) bricoleur(se) ou bien que vous n’êtes pas sûr(e) de vous, le plus simple est de faire appel à un(e) professionnel(le). Cela représente un coût, c’est certain, mais vous garantit également une tranquillité d’esprit. Quant à l’entretien, trop de personnes oublient de le faire régulièrement, bien qu’il soit important d’y accorder un peu de temps (généralement le manuel d’utilisation, si vous ne l’avez plus en votre possession, se télécharge aisément sur internet).

La durée de vie

Chez les purificateurs d’air, il est difficile de donner une estimation globale de la durée de vie, car en soi cela dépend du type d’appareil, de la qualité, etc. Ce qui est certain c’est qu’un item dont les filtres sont changés régulièrement (pour ceux qui en possèdent, bien entendu) durera plus longtemps qu’un autre abandonné à son triste sort.

En ce qui concerne les échangeurs d’air, c’est différent, car il s’agit d’appareils qui prennent plus de place, et qui de surcroît ont un rôle important à jouer dans nos logements, étant donné qu’ils sont obligatoires au sein des constructions récentes. En moyenne on estime qu’un échangeur peut durer de 9 à 12 ans, mais selon les modèles, et si vous avez par exemple choisi de faire appel à une entreprise, vous pouvez bénéficier d’une garantie étendue, voire à vie, sur les pièces, l’entretien et/ou la main d’œuvre.

Le tarif

S’il est tentant de vouloir comparer le prix des purificateurs d’air à celui des échangeurs d’air, ce n’est pas nécessairement quelque chose de pertinent, car certes il s’agit de deux appareils qui opèrent chacun à leur façon une véritable purification de l’air, mais la place qu’ils prennent, leur installation, leur entretien, leur durée de vie, etc., ne sont pas les mêmes. De plus, le tarif varie beaucoup au sein de chaque catégorie de produits, c’est pourquoi nous vous conseillons plutôt de faire votre choix entre ces deux machines en fonction de vos besoins réels, du temps que vous voulez y consacrer et autres points de comparaison.

Pour finir

Comme nous le disions en introduction: bien qu’ils présentent des différences notoires, le purificateur et l’échangeur sont deux machines qui ont pour mission d’améliorer significativement la qualité de l’air de votre maison. On peut dire que quelque part ils sont complémentaires. Certaines personnes optent d’ailleurs, pour se donner toutes les chances de respirer l’air le plus pur, pour la combinaison des deux.

Rédacteur en chef de AchetezLeMeilleur Canada, fan de nouvelles technologies, de bricolage et de cuisine !

Écrire Un Commentaire

Pinterest