Pourquoi une friteuse peut exploser ou prendre feu?

Conseils et précautions en cuisine pour ne pas vous retrouver dans une situation brûlante!

par
friture explosion

Rien de plus délicieux et réconfortant que des recettes de frites maison, des bonnes rondelles d’oignons fraiches ou du poulet frit avec une panure assaisonnée à notre goût : la friteuse est toujours synonyme de joie dans une cuisine!

Cependant, la friteuse fait aussi partie des appareils de cuisine les plus dangereux si on ne prend pas un minimum de précautions, car de l’huile à très haute température et en grande quantité peut être un risque pour un démarrage d’incendie voire des explosions, et des risques de graves brûlures.

On recense malheureusement encore de nos jours des incidents et graves accidents de cuisine domestiques dus à des bains de friture qui tournent au drame, car l’huile enflammée peut vite devenir incontrôlable et se propager à grande vitesse.

Alors on peut se demander quels sont exactement les dangers d’une friteuse? Comment et dans quelles situations une explosion ou un incendie peut se créer?

Comment prévenir ce genre d’accident, et que faire en cas de feu d’huile qui se déclare? Doit-t-on s’équiper d’un extincteur chaque fois qu’on fait des frites maison?

Voici quelques notions utiles pour mieux connaître et appréhender les risques éventuels de la cuisine à l’huile bouillante, et savoir comment faire dorer des frites sans griller la maison…

Le danger : la combustion de l’huile

Pour faire dorer et croustiller des aliments et leur donner cette délicieuse saveur frite, il faut les plonger dans un bain d’huile chaude et frémissante : c’est le principe de la bonne vieille friteuse.

Pour cela, les bains d’huiles de cuisine doivent être chauffés entre 155 et 180°C / 311 et 356°F. Cependant, à partir de 200 ou 220°C / 392 ou 428° F, la plupart des huiles commencent à s’évaporer en fumée, ce qui devient très dangereux, car une fumée d’huile peut s’enflammer d’un coup dès que le moment est propice à la combustion, créant une déflagration de chaleur extrême, pouvant enflammer le reste de l’huile et provoquer une réaction en chaîne.

Autour de 235°C / 449°F, la plupart des huiles végétales s’enflamment, et les matières grasses animales s’enflamment même avant ce stade, pouvant créer un feu de graisse, ce qui peut aussi arriver si la graisse aliments se diffuse dans l’huile de friture, d’où l’importance de toujours bien nettoyer après utilisation.

Et malheureusement, tous les éléments propices à la combustion sont souvent réunis en cuisine : le combustible inflammable, ici l’huile de cuisson, la source de chaleur, l’huile bouillante dans la friteuse mais aussi la plaque de cuisson électrique ou le brûleur à gaz, et le comburant qui est l’oxygène, l’air ambiant, souvent renforcé par la hotte de cuisine qui tourne à fond lorsqu’on fait de la friture, pour éliminer les odeurs.

Le feu de friteuse est donc un incendie extrêmement dangereux puisqu’il peut se propager à une vitesse fulgurante en créant des explosions, des éclaboussures d’huile bouillante, et se diffuser très vite partout à cause de l’huile qui s’enflamme, voire être renforcé par la hotte aspirante, et faire une réaction en chaîne très violente.

Quelques conseils de prévention

Mieux vaut prévenir que guérir, surtout quand on parle de brulures au second ou troisième degrés à l’huile de friteuse, d’explosions et combustions spontanées, éclaboussures d’huile bouillante et d’incendies.

S’assurer côté électricité

Si l’on utilise une friteuse électrique, il faut tout d’abord vérifier que la prise que l’on utilise est en bon état, soit une prise de terre, ou une rallonge électrique équipée d’une prise de terre en cas de surchauffe ou incident.

Il faut aussi être certain que la tension soit conforme et apte à supporter un flux d’électricité suffisant pour alimenter le type d’appareil électrique que l’on utilise, certaines friteuses étant aujourd’hui des machines électriques assez imposantes, même si la plupart des modèles sont sécurisées avec par exemple un coupe-circuit intégré.

Il est également conseillé de repérer tout éventuel signe d’usure sur le fil ou le branchement de la prise de la friteuse, tout ce qui pourrait créer un court-circuit, un problème électrique qui pourrait par exemple dérégler le thermostat et faire surchauffer l’huile, ou pire, créer une étincelle qui pourrait créer des flammes et une explosion.

Prendre des précautions, être préparé

Pour éviter tout accident, il faut aussi considérer l’endroit où on va utiliser la friteuse, de préférence un endroit dégagé, sans objets inflammables autour, comme le rouleau de Scott Towel par exemple, ou la bouteille d’huile, mais aussi un endroit plat et stable pour éviter que l’huile ne puisse se renverser, assez solide pour supporter le poids de la friteuse.

Avant de se lancer, il faut aussi veiller à bien respecter la quantité d’huile, ne jamais dépasser, voir en mettre un peu moins : la plupart des friteuses viennent avec un mode d’emploi indiquant les procédures de recettes, avec par exemple des nuances et précautions pour les aliments surgelés.

On peut aussi se préparer à toute éventualité en gardant à proximité un grand linge humide épais qu’on pourra éventuellement utiliser pour couvrir la friteuse en cas de flammes, ou un grand couvercle résistant au feu pour essayer d’étouffer les flammes, comme par exemple une grande plaque de cuisson.

Surveiller, rester proche de la friteuse

Même si chaque cuisine devrait être équipée de détecteurs de fumée, le stade où l’huile de friteuse commence à fumer est à éviter au maximum car c’est le plus dangereux, et pour cela, mieux vaut rester proche pour réagir dès que la moindre fumée s’échappe.

Garder un œil sur la friteuse, ou rester dans la même pièce pendant la cuisson, est grandement recommandé pour pouvoir réagir rapidement au moindre problème apparent, comme si on voit de la fumée se dégager de la friteuse, et être capable de la débrancher immédiatement avant que la fumée ne soit trop grande et les risques de feu trop élevés.

En cas de feu de friture

Si jamais il vous arrivait qu’une friteuse prenne en feu, même si c’est difficile, il faut essayer de paniquer le moins possible pour prendre les dispositions et mesures nécessaires à la protection des humains autour, à commencer par essayer d’arrêter le feu si possible.

Il faut notamment éviter un réflexe parfois primaire qui parait logique mais est en fait très dangereux : essayer d’éteindre un feu d’huile avec de l’eau, à éviter absolument.

Pourquoi il ne faut pas jeter d’eau sur un feu d’huile?

C’est une des particularités physiques et chimiques qui en font un incendie redoutable : l’huile ne se mélange pas à l’eau, et dans un contexte de combustion, cela peut donner l’effet inverse.

En jetant de l’eau froide sur l’huile bouillante, l’eau va instantanément se vaporiser, en pouvant alors créer des bulles qui, en explosant, auront pour effet de projeter l’huile en feu et créer de nouvelles flambées, ce qui aggravera donc la situation avec des risques de recevoir de l’huile bouillante sur soi, en plus des nuages de fumée intoxicants qui envahiront la pièce.

L’eau et l’huile ne font donc pas bon ménage, encore moins dans un contexte d’incendie, et si on dit qu’il ne faut pas mettre de l’huile sur le feu, cela vaut aussi pour ne pas mettre d’eau sur l’huile en feu.

Essayer d’étouffer les flammes

Dans le triangle du feu, donc de la combustion, il est ici impossible d’enlever le combustible, donc l’huile en feu, ou la source de chaleur, l’huile déjà bouillante dans la friteuse électrique, bien que débrancher l’appareil est une des choses à faire.

C’est donc sur le comburant qu’il faudra jouer, l’apport en oxygène, pour essayer d’éteindre le feu, ici en couvrant la friteuse soit avec un grand linge humide, qui ne fasse pas de gouttes d’eau pour les raisons qu’on a évoquées, soit avec un couvercle hermétique, par exemple une grande plaque de cuisson en métal pour étouffer les flammes.

Si on est capable, couper la hotte de cuisine permettra d’arrêter une des sources d’oxygène du feu, en plus de débrancher rapidement la friteuse du mur.

Il existe aussi des extincteurs de cuisine avec du bicarbonate de soude qui peuvent parfois suffire à maîtriser et éteindre un début de feu, si le brasier n’est pas trop grand.

Dans tous les cas et manipulations, il ne faut surtout pas essayer de déplacer la friteuse, au risque de renverser ou se faire éclabousser par de l’huile bouillante ou en feu.

Et bien entendu, si les flammes sont trop grandes et que le foyer est hors de contrôle, il faudra évacuer la maison et appeler les pompiers…

 

Cuisiner à la friteuse : rester prudent

Certes, il ne faut pas tomber dans la peur, et décider de mettre la friteuse au placard pour cuisiner seulement des plats surgelés au micro-onde, mais il faut rester conscient des risques pour rester prudent et alerte lorsqu’on l’utilise cet appareil de cuisine.

De plus, la plupart des bons modèles de friteuses actuelles sont plus sécuritaires, construites dans des matières qui protègent de la chaleur, ne devenant pas brûlantes, avec des paniers de cuisson et couvercles sécurisés, optimisés pour éviter les éclaboussures, ainsi que des systèmes coupe-circuit en cas de surchauffe.

Et avec quelques précautions et de la prévention, on peut facilement apprécier les délices de la friture dans prendre de risques :

  • Vérifier la bonne alimentation électrique, prévenir les courts circuits
  • Placer la friteuse dans un endroit dégagé et sans objets inflammables autour
  • Respecter la quantité d’huile et les instructions du fabricant
  • Rester à côté pendant la cuisson, surveiller
  • Ne jamais laisser l’huile fumer
  • Être préparé éventuellement à couvrir avec un couvercle ou linge humide
  • Avoir un petit extincteur de cuisine au bicarbonate de sodium
  • Bien nettoyer sa friteuse après usage

À LIRE AUSSI

Ajouter un commentaire