Mijoteuse ou autocuiseur : quelles sont les différences ?

par Véronique Raymond

Parmi les nombreux appareils électroménagers disponibles sur le marché, on se demande parfois lequel est vraiment fait pour répondre à nos besoins de cuisinier.

De plus en plus de marques rivalisent d’innovation pour intégrer le plus de fonctionnalités dans un seul produit, et tout est fait pour nous simplifier la vie.

Toutefois, on pourrait penser que tous les appareils exécutent sensiblement la même chose. Ce n’est pas tout à fait le cas.

Dans cet article, on fait le point sur que choisir entre la mijoteuse et l’autocuiseur, et qu’est-ce qui différencie ces deux types de produits.

Que choisir entre la mijoteuse et l’autocuiseur : le type de cuisson

La mijoteuse : une cuisson lente pour les gens qui prennent le temps

Comme son nom l’indique, la mijoteuse (ou crockpot) mijote. La moindre préparation dure plusieurs heures, alors autant ne pas être pressé !

Toutefois, impossible de brûler vos aliments, puisque le mijotage y est très lent et à très basse température.

Vous pouvez tout à fait mettre à cuire une préparation le matin, et revenir le soir avec un plat délicieux à déguster.

L’avantage d’une cuisson à la mijoteuse, c’est que la machine s’occupe de tout, sans que vous ayez besoin de surveiller quoi que ce soit.

Les aliments sont cuits avec le maximum de goût, puisque la cuisson lente et longue dégage le maximum de saveurs.

Toutefois, veillez bien à ne pas ouvrir le couvercle trop souvent : la chaleur se perd très facilement, et la cuisson en devient encore plus longue.

L’autocuiseur : une cuisson très rapide pour les personnes pressées

Avec un autocuiseur électrique, Presto, cocotte-minute ou encore Instant Pot, votre cuisson est rapide, et le gain de temps précieux !

Ce qui permet de cuire les aliments, c’est la très haute pression qui produit une forte chaleur.

Vous avez donc la possibilité de cuire des pommes de terre en 30 minutes, vous imaginez ? Et idem que pour la mijoteuse, l’autocuiseur électrique vous permet de vaquer à vos occupations, pendant que vos aliments se cuisinent tout seuls, tranquillement.

Si vous avez un dîner de dernière minute, ou que vous n’avez pas vraiment envie de passer 2h en cuisine, l’autocuiseur vous sauve la vie, en vous permettant de cuire rapidement tous les types d’aliments, même congelés.

De plus, lorsque la préparation est finie et que le minuteur sonne la fin de cuisson, l’autocuiseur se met généralement en mode « réchaud » afin de maintenir la nourriture à bonne température, tout en baissant la pression.

Il n’y a plus qu’à s’installer à table !

Mijoteuse-Autocuiseur

Les aliments que l’on peut préparer

Avec une mijoteuse, on conseille toujours d’utiliser des aliments bien décongelés, notamment la viande, de manière à ce que les bactéries soient bien éliminées lors de la cuisson.

Des produits congelés prennent trop de temps pour cuire, et la prolifération de bactéries peut survenir.

De manière générale, vous pouvez tout à fait cuisiner tous les types d’aliments qui vous font envie, à condition bien sûr de ne pas être pressé.

Avec l’autocuiseur, on peut cuisiner autant les aliments congelés que frais, puisque la cuisson sous pression est très efficace pour lutter contre les bactéries.

Toutes les préparations de votre choix peuvent se cuire en un temps record, c’est le principal avantage !

Entre 30 et 40 minutes, tout est parfaitement cuit et prêt à être dégusté.

Encore une fois, la principale différence entre la mijoteuse et l’autocuiseur réside dans le temps de cuisson.

En général, les fabricants livrent avec l’appareil un livre de recettes dédiées pour son utilisation.

N’hésitez pas à le consulter avant l’achat, histoire de voir si les préparations possibles sont à votre goût.

L’entretien

Les marques veulent toujours plus vous faciliter la vie, et l’entretien en fait parti.

La plupart des appareils, autant autocuiseurs que mijoteuses, disposent d’une cuve amovible et d’un couvercle qui passent au lave-vaisselle.

Dans le cas où vous n’en auriez pas, un nettoyage à l’eau chaude avec du savon et une éponge (côté non abrasif) suffit amplement.

Si votre appareil, quel que soit le type, sent toujours votre précédent repas, n’hésitez pas à le remplir d’eau chaude avec du vinaigre, et de laisser tremper toute une nuit.

Il sera comme neuf !

Mijoteuse-Autocuiseur

Les économies d’argent

Avec sa cuisson des aliments très longue et lente, la mijoteuse électrique permet de vraies belles économies d’énergie.

On parle d’au moins 75% d’énergie consommée en moins, par rapport à une cuisson à la poêle ou au four.

De plus, certains aliments récalcitrants à une cuisson traditionnelle peuvent très bien se cuire avec cet appareil.

On parle par exemple des morceaux de viande un peu moins nobles, ou durs ou gras qui, une fois mijotés durant des heures dans un liquide, deviennent fondants à souhait. Pas de gâchis !

L’autocuiseur électrique est lui aussi, très économe grâce à sa cuisson ultra rapide.

Même si ce mode de cuisson consomme plus d’énergie qu’une cuisson au gaz, la rapidité à laquelle il prépare vos aliments en fait un appareil très peu gourmand en électricité.

De plus, il est toujours plus intéressant d’investir dans des appareils 2 ou 3 en 1, qui vous permettent de préparer une multitude de plats, plutôt que d’acheter un produit qui ne pourra exécuter qu’une seule cuisson, comme c’est le cas avec un cuiseur à riz par exemple qui ne fait que ça.

Les différentes fonctions de cuisson

Comme vu précédemment, avec les autocuiseurs électriques, les possibilités de cuisson sont très variées et l’appareil est assez polyvalent !

Cuiseur à riz, mijoteuse, yaourtière, rissoleuse… Explorez tout le potentiel que peut offrir ce type d’appareil, et cuisinez de la soupe, du riz, des pâtes, des ragoûts, des viandes, poissons, fruits de mer, gâteaux et même de la compote, le tout, en un temps record !

Ces différents modes de cuisson sont déjà préréglés dans l’appareil (selon le modèle), vous n’avez plus qu’à les sélectionner via les boutons du tableau de commande, et vérifier le tout sur l’écran LCD, si votre autocuiseur en est équipé.

Pour la mijoteuse, le procédé est plus simple, puisque la majorité est dotée de deux fonctions différentes : mijoter doux et mijoter fort.

Cela permet d’adapter le mode de cuisson au plat que vous souhaitez préparer.

Parmi elles, certaines ont aussi les fonctions permettant de saisir la viande, de cuire avec la vapeur et de cuire du riz.

Très peu de modèles sont équipés d’un minuteur, ce qui peut être embêtant, mais vous pourrez toujours bénéficier de la fonction de maintien au chaud, au cas où vous ne soyez pas rentré à temps.

Comptez entre 6 et 10 heures (selon les aliments à cuire) pour le mode basse intensité, et entre 4 et 6 heures pour le mode haute intensité.

La conception

La mijoteuse est conçue très simplement. Vous avez le caisson métallique, la cuve faite de céramique ou en en grès émaillé (le grès offre une durée de vie beaucoup plus longue par rapport à un simple revêtement antiadhésif), et le couvercle en verre.

Dans la base en métal se cache un élément qui transfère la chaleur au récipient de céramique lequel, à son tour, cuira lentement et uniformément les aliments.

On observe en général un mode de fonctionnement très intuitif, avec 3 modes de cuisson (faible, moyen, élevé).

La température est de 100°C en mode basse intensité, et de 150°C en mode haute intensité.

Sachez que l’on trouve 3 types de mijoteuses : manuelle (qui ne permet pas de programmer le début ou la fin de cuisson), programmable (la plus populaire) et avec sonde (surtout pour la viande). Le modèle va directement influencer le prix de vente.

Pour l’autocuiseur, on retrouve la base en inox, la cuve amovible le plus souvent en aluminium ainsi que le couvercle avec poignée à une seule main.

La conception de l’autocuiseur est un peu plus complexe, en raison des différents dispositifs aidant la pression à s’évacuer.

On observe donc en plus la valve de dépressurisation, la soupape de sécurité, le système d’ouverture et de fermeture et pour les fonctions de cuisson, un écran LCD ainsi que des boutons de préréglages.

Mijoteuse-Autocuiseur

La sécurité

Pour l’autocuiseur, beaucoup de personnes pensent que l’appareil va leur exploser au visage, et que la vapeur sortante est très dangereuse.

Rassurez-vous, les nouveaux modèles sont très sécuritaires et sont pour la plupart, équipés de plusieurs systèmes de verrouillage.

Avant toute utilisation, on vérifie bien que la soupape de sécurité, ainsi que la valve de dépressurisation ne sont pas obstruées par des résidus alimentaires.

Aussi, on s’assure que la cuve et l’extérieur de l’autocuiseur ne présentent pas de fissures ou d’impacts, car cela pourrait entraîner une fuite de vapeur pouvant être dangereuse.

Sur une mijoteuse, beaucoup moins d’éléments de sécurité puisque la cuisson lente et à basse température est très fiable.

Comme énoncé plus haut, vous pouvez tout à fait incorporer tous vos aliments de préparation le matin même dans la cuve, mettre en marche et revenir le soir avec le repas prêt à être consommé.

Pas d’inquiétude, il n’y a aucun risque d’incendie si vous laissez l’appareil sans surveillance, mais veillez toutefois à ne pas remplir votre mijoteuse à ras bord, et de la placer sur une surface stable, comme le plan de travail de votre cuisine.

Pour chaque appareil, on conseille toujours d’investir dans une marque fiable et reconnue, de type Moulinex, Seb, Instant Pot, Philips, Cookeo, etc.

C’est un vrai gage de qualité, et vous bénéficiez d’un service à la clientèle et après-vente impeccable.

Le risque d’acheter un ustensile de cuisine bon marché sur un site marchand étranger, par exemple sur Amazon, est de ne pas avoir de service client, et d’avoir une faible qualité de produit.

Un produit avec de mauvais matériaux peut parfois entraîner des accidents, surtout sur ces types d’appareils de cuisson produisant une forte pression.

Mijoteuse-Autocuiseur

Le prix

Pour la mijoteuse, le prix de vente est établi principalement en fonction du type d’appareil (manuelle, programmable ou avec sonde).

Le modèle programmable est plus intéressant en termes de fonctionnalités, par exemple, avec le fait de pouvoir pré programmer le mode réchaud en fin de cuisson, ou encore la possibilité de modifier la température de chauffage au fil de la cuisson.

En général, la mijoteuse est bien moins chère qu’un autocuiseur : comptez aux alentours de 20-30$ pour des machines de 2 à 4 personnes, bon marché, avec peu d’options et une durée de vie moyenne.

Entre 40 à 60$, vous trouverez l’essentiel des offres disponibles, ayant généralement une capacité suffisante pour 4 à 8 personnes, avec peu d’options, mais une qualité de fabrication solide.

Au-delà de 60$, vous avez quelques modèles haut de gamme ou originaux.

Pour l’autocuiseur, les modèles d’entrée de gamme ont un prix de base de 100$. À ce prix, la capacité est plutôt modeste, mais l’appareil est fonctionnel et fiable.

Ensuite, entre 130 à 150$ vous avez des modèles avec une belle capacité. Pour les modèles les plus performants, il faut être prêt à dépenser environ 230$.

N’hésitez pas à consulter notre guide d’achat dédié aux meilleurs modèles d’autocuiseurs au Canada, en 2021.

Que choisir entre la mijoteuse et l’autocuiseur : à retenir

  • La mijoteuse cuit pendant très longtemps, alors que l’autocuiseur assure une cuisson rapide ;
  • En termes de prix, la mijoteuse est beaucoup moins chère, mais l’autocuiseur offre beaucoup plus de possibilités de cuisson ;
  • Les deux types d’appareils se nettoient facilement au lave-vaisselle ou à la main ;
  • On privilégie les marques fiables et reconnues ;
  • Le choix d’un appareil par rapport à l’autre se définit par votre utilisation, et votre temps.

À LIRE AUSSI

Ajouter un commentaire