Comment fonctionne une machine à pain ?

par Véronique Raymond

Ahhh l’odeur du bon pain maison qui embaume toute la maison… Faire du pain chez soi n’a jamais été aussi facile depuis l’apparition des machines à pain, appareil incontournable pour les amateurs du fait-maison !

Souvent assez abordable, la machine à pain boulanger vous offre d’innombrables possibilités en termes de créativité. Pain blanc à la farine de blé, pain complet, pain sans gluten, pâte à pizza, petits pains, brioche, pain au lait, pain d’épeautre, pain de seigle etc.

Cet appareil électroménager s’adapte à vos envies du jour, et vous permet de réaliser de belles économies sur l’achat quotidien de produits de boulangerie !

Toutefois, encore faut-il savoir comment marche ce type d’appareil, afin d’en tirer le meilleur parti et faire des merveilles. Dans cet article, découvrez comment fonctionne une machine à pain, et devenez l’expert du pain maison !

machine à pain

Découvrir sa machine à pain via le manuel d’utilisation

Avant de démarrer toute recette de pain, il est important de bien connaître les spécificités de votre machine. En effet, chaque fabricant (Kenwood, Moulinex, Oster, Cuisinart, Panasonic…) conçoit globalement sa machine de la même manière, mais certaines comportent des spécificités.

Cela peut être au niveau de la capacité de la cuve, des temps de cuisson, des ingrédients etc.

En lisant bien la notice, vous saurez comment maîtriser au mieux votre machine, et à quoi correspondent les différents réglages et programmes.

1)  Les différentes composantes du robot boulanger

La cuve et le moule antiadhésif

L’appareil à faire du pain est un appareil dont la conception est plutôt simple : vous avez la cuve, qui comporte les résistances chauffantes pour la cuisson, les différentes options de paramétrages, ainsi que le minuteur.

Cette cuve est fermée par un couvercle qui comporte généralement un hublot transparent. Celui-ci permet d ejeter un œil sur la cuisson, et de contrôler le bon déroulement du programme.

Ensuite, le moule à pain (ou seau à pain) est l’endroit dans lequel vous incorporez les ingrédients.

Il est anti-adhésif et amovible pour faciliter le démoulage du pain, ainsi que son nettoyage.

Dans ce moule, et selon sa conception, vous avez une ou deux hélices en métal qui servent à mélanger les ingrédients, et à malaxer la pâte. Un cycle de préparation de pain dure environ 4h, entre les pétrissages, les temps de pause et la cuisson.

Les accessoires doseurs et le livre de recettes

Souvent, vous trouverez d’inclus avec la machine, un verre et une cuillère doseur, afin de mesurer les liquides précisément et assurer le succès de vos recettes de pain.

D’ailleurs, s’il s’agit de vos premières utilisations, nous vous conseillons d’abord de bien lire le mode d’emploi de votre machine pour connaître ses spécificités.

De plus, le livre de recettes fourni avec l’appareil vous permettra de maîtriser les bases de la fabrication du pain. Une fois ces notions acquises, vous pourrez vous lancer dans de nouvelles créations, avec différents ingrédients et farines (farine blanche, farine complète, farine alternative d’orge ou de seigle etc.). Laissez libre cours à votre créativité !

Si vous avez l’envie de découvrir des recettes délicieuses, c’est par ici !

Machine à pain

2)  Le fonctionnement de la machine à pain

L’ajout des ingrédients

Tout d’abord, il faut commencer par ajouter tous les ingrédients, frais et à température ambiante, de préférence.

Si vous souhaitez faire cuire votre pain dans l’immédiat, l’ordre d’ajout des ingrédients n’a pas d’importance.

En revanche, si vous voulez programmer la fabrication du pain dans plusieurs heures, ajouter les différents ingrédients dans le bon ordre est fondamental.

Cela garantit le succès (ou l’échec) de votre recette, alors n’hésitez pas à prendre votre temps. On commence toujours par l’eau tiède, puis ensuite les ingrédients secs.

On verse la farine pour recouvrir entièrement le liquide, tout en y creusant un petit puit pour y mettre la levure. Choisissez absolument une levure fraîche ou une levure sèche active, et jamais une levure chimique, qui elle, est seulement dédiée à la pâitsserie.

Cette levure doit se tenir éloignée du sel, qui réduit considérablement son action de faire lever la pâte. On ajoute donc le sel dans un petit coin, sans jmais qu’il ne touche la levure.

Petite astuce, ajoutez une cuillère à thé de vinaigre dans l’eau : cela aidera la levure à pousser plus rapidement, en plus de conserver votre pain plus longtemps. Pas de panique, vous ne sentirez pas du tout le goût vinaigré dans votre préparation.

Le déroulement du cycle de fabrication du pain

Une fois les différents ingrédients ajoutés, vous pouvez procéder à la configuration du programme souhaité.

De plus, vous pouvez aussi choisir le dorage de la croûte, en fonction de vos préférences : croûte claire, moyenne ou foncée. Lorsque tout est choisi, la machine peut enfin faire des merveilles, en commençant par la phase de pétrissage de la pâte.

L’hélice mélange les ingrédients ensemble uniformément, tel un pétrin de boulanger. Une fois le premier pétrissage effectué, la machine intelligente marque un temps de pause afin de faire reposer le pâton.

C’est à ce moment que la levure de boulanger commence son travail de faire lever la pâte tranquillement, avant d’entamer une nouvelle phase de pétrissage.

Sur certains modèles, vous entendez un signal sonore lorsque’il est temps d’ajouter d’autres ingrédients pour votre recette, comme des raisins secs, noix, fruits confits, pépites de chocolat, graines etc.

machine à pain

Les programmes de cuisson et le départ différé

Si vous investissez dans une bonne machine à pain efficace et perfectionnée, il est fort probable que celle-ci comporte plusieurs programmes de cuisson intelligents, à choisir via les boutons et l’écran LCD : pain express fait en une heure seulement, pain sans gluten, pain complet, brioche, pâtisserie…

Parfois, vous n’avez pas moins de 12 programmes pour réaliser des préparations boulangères gourmandes et rapides. Sur certains modèles, il vous est même possible de programmer un départ différé jusqu’à 15h : vous paramétrez la machine le matin avant de partir au travail, puis vous rentrez le soir avec le pain cuit et chaud.

Autre alternative : vous mettez votre robot boulanger en route le soir, pour avoir un bon pain chaud le matin pour le petit-déjeuner.

Une fois que la minuterie sonne la fin de cuisson, certaines machines se mettent aussi automatiquement en mode “maintien au chaud”.

Le démoulage

Une fois la cuisson terminée, il est temps de démouler la miche cuite. Vous verrez, l’hélice restera coincée dans le pain, il vous suffira simplement de la retirer et de la nettoyer avec le moule.

Si le pain reste collée au fond du moule (ce qui peut arriver même si le revêtement est en téflon antiadhésif), vous pouvez huiler le moule avant d’ajouter les ingrédients, ou décoller les bords du pain à l’aide d’une spatule en bois.

Autre technique, disposez un torchon recouvrant le moule, retournez celui-ci et secouez de haut en bas pour faire tomber la miche. À chacune sa meilleure méthode !

Ce qu’il faut retenir

La machine à pain est un appareil très simple à utiliser. Avec ses différents programmes de cuisson, ses fonctionnalités de départ différé ou encore de versement automatique d’ingrédients secs, c’est l’appareil intelligent qui révolutionne la boulangerie à la maison.

Toutefois, il est important de prendre connaissance des spécificités de chaque fabricant, de manière à pleinement profiter des fonctionnalités offertes.

Pour aller plus loin : 4 techniques pour conserver son pain frais maison

1)   Conserver le pain au réfrigérateur

Le pain peut tout à fait se conserver dans votre frigo, au préalable emballé dans un sac plastique de type congélation. En restant bien au frais dans la partie la plus froide de votre frigo (souvent tout en haut), votre miche de pain peut se conserver sans problème pendant plusieurs jours, sans jamais perdre de son moelleux.

2)   Ranger son pain dans une boîte à pain, avec un ingrédient secret

Une boîte hermétique ou une boîte à pain traditionnelle (connue aussi sous le nom de huche à pain) peuvent tout à fait faire l’affaire dans la conservation de votre pain, baguette ou pain de mie frais.

Choisissez-la en bambou, en bois, en inox ou encore en acier pour une meilleure hermétisation.

Le secret pour augmenter davantage sa durée de vie ? Placez une pomme coupée en deux, une branche de céleri ou encore une pomme de terre afin de ralentir le dessèchement. Les astuces de grand-mère sont toujours aussi simples, pas chères et efficaces !

3)   Envelopper le pain dans un torchon

Une technique qui marche et très simple pour garder son produit fini plus longtemps. Gardez-le bien dans un espace tempéré, ni trop chaud, ni trop froid, et dans un torchon bien épais qui ne laissera pas l’air passer.

4)   Préparer plusieurs pains et les congeler

Pour vous éviter de vous rendre à la boulangerie tous les jours, n’hésitez pas à préparer plusieurs miches de pain en avance, et les congeler. Ainsi, vous avez des réserves pour plusieurs semaines. C’est encore mieux si vous mettez votre pain au congélateur déjà tranché. Ainsi, vous sortez uniquement la quantité souhaitée, et la décongelez au grille-pain, sans jamais gaspiller. C’est top pour les tartines du petit-déjeuner !

À LIRE AUSSI

Ajouter un commentaire